Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2011, par gilou01

L'auteur : gilou01

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 26/8/2011

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 653 vues

Distance : 166km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

239 autres récits :

ca c est fait

           bon nous y voila  un an apres meme meteo j epere qu on va pouvoir partir  sinon c est decidé je le ferais ce tour du mont blanc  en off  et paf un texto depart a 23h30  cause meteo  bon ok c est tout bon cette fois  aller une sieste  du moin s j essaye impossible deja mal dormis hier en plus pas moyen de faire une sieste c est pas grave 20 minutes c est deja bien  l apres midi ce passe je commence a faire mon sac il serait temps  19h000 ca   y est il est pret enfin je crois et puis merde on verra bien  aller onb va manger un pti repas sympa des pates fromages un fruit un café il manque plus que la clope, on se cale devant la télé  je regarde ma montre toute les 5 minutes  bon je vais me changer et c est partis le short les chaussettes  ...................................................................................

   9h30 direction cham sous des trombes d eau ma femme et ma belle doche  m acompagne les enfants   preferent restés au chaud ils ont bien raison  . on se gare comme d abitude direction pose des sacs je croise des coureurs avec leurs surpantalons  on pose le sac maintenant c est vraimment partis  on arrive vers le departs plus que 30 minutes,on est a l abris sous une tente impec ma femme me demande pourquoi je ne met pas un collant ou le surpantalon  

reponse aussi sec je suis pas une ........... non tu sais bien que je n aime deja pas courir en collant alors un surpantalon je vais pas faire une rando  bon aller on rigole on rigole il faut y aller   un pti bisous quelques mots et voila je fonce au millieu de cette masse de taré toute en fluo vert orange   on est bien serré on aurait presque chaud   ha enfin la musique qui va bien  je jette un oeil pour voir si j apercois jean  mi  ben non impossible plus que 1 minutes les larmes au yeux monte ca y est on y est une ptite pensée pour fulgurex  j aurais bien aimé le faire avec lui mais il a preferé le tour de l oisans grrrrrrrrrrrr 5.4.3.2.1. c est partis  a donffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff  heu non on avance a petit pas penadnt au moins 10minutes le temps de traversée cham comme l année derniere super ambiance  les gens nous encourage comme tous le long du parcours d ailleurs 

bon ca ce decoince on peut trotinner c est partis direction les houches  et la comme l année derniere on me double dans tous les sens et je me dis putain ils veulent tous faire moins de 24h00  les 8 premiers kilos ce passent bien  une pti pensée a mes enfants en passant devant les bossons je les imagine entrain de dormir bien au chaud  

j arrive au houches un  ravitos je ne m arrete pas je continue direction le delevretet hop c est partis premiere monté un pti gel avant  d attaqué  on me demande si je connais la monté jez reponds oui et non je suis passé que l année derniere alors je sais que ca monte avec un pti sourire il me reponds ha ok et je l aide a prendre c est baton il me demande si je vais prendre les miens je luis dis pas de suite on verra en arrivant ai col des montets il se marre o se souhaite bonne course et on monte a notre rytme  la pluie redouble en arrivant au sommet et hop direction saint gervais ca bouchonne plus que l année derniere certain se prenne des bonnes gamelles  mais sans gravité  tout ce passe bien pour l instant je continue a me ravitaller j arrive a saint gervais je ne traine pas trop il ne pleut plus je prends un coca un verre d eau une banane et je continue il y en a pas mal qui se change moi je continue je vais bien secher en route direction les contamines j alterne course et marche surtout ne jamais ce mettre dans le rouge    et la je vois jean mi qui me double  je le ratrape et on discute un moment   on arrive au contamine direction la balme en avant ca monte bien pour l instant  je n ais pas l impression de forcer bon ca ronfle  j arrive ravitos de la balme et je vois au loin une file de lumier qui monte au cok du bonhome aller une soupe du pain du saussisson un fromage un verre de coca melangé a l eau ca va etre mon repas tous le long je pense  je discute ave jean mi 

je me tourne et plus de jean mi je fais le tour du ravitos certains se rechauffe autour du feu certain essaye de se secher bon ben pas de jean mi il a du partir bon ben ji go ,           direction le col du bonhome   ca monte toujours bien le jour se leve en montant je regarde a droite et a gauche c est beau vraiment beau   ca caille quand meme il ya de la neige en haut  mais p..... c est beau aller on attaque la descente vers les chapieux j ai envie de descendre a donf mais non je me retiens pense plutot a manger  a boire la route est longue encore et pendant toute la descente je vois des coureurs et coureuses qui coupent dans tous les sens j ai une envie de leur mettre des baffes arrivée au chapieux  c est pas mal aussi ici aller je traine pas je reparts un pti controle de sac et de portable ok  direction le col de seigne de la route ouai pas terrible il y a du monde qui me double en marchant certains courent j arrive au pied du col on reprend le chemin je continue a m alimenter et la plus ca va plus il neige avec u vent ca caille trop bon j adore on va en chier enfin en haut on traine pas la descente va me rechauffer pour l instant ca va toujours bien juste eu froid un peu au doigt la descente est sympa malgres toujours les rois de la coupe ca ne sert a rien de baliser si on suit pas le chemin ca me met les boules mais bon c est ca l esprit trail voila le ravitos aller je bois un coca un verre d eau  je prend du pain et du sauss  et je repart aussi sec direction droit devant je me rappelle qui l arrete du mont favre   avant courmeyeur  ca commence a monter il fait chaud j ouvre mon coupe vent ca va mieux la vue est superbe je prend une photo et puis je vais garder ces images juste pour moi ils ont cas venir si ils veulent voir non mais je me marre tous seule et pti gel pour la route j arrive en haut du col  super beau si vous pouviez voir   aller j attaque la descente sur coumeyeur  bien raide j ai les pied qui chauffent arrivée au col checrouit un fruit un verre d eau gazeuse et je continue la descente et ca descent sec  ouf arrivée a courmeyeur superbe ambiance il fait que du bonheur je recupere mon sac   il ya du monde  aller un pti plat de pate  je change de pompes et de chaussettes je masse les pieds avec de la creme mais bon a mon avis cet trop tard je vais avoir droit aux ampoules 

je me suis assis par hasard avec un collegue aipulsion on discute il me dit que le gone est loin devant normal il finira     yves me dit de ne pas l attendre il va repatir dans un moment et je repart tranquillou toujours applaudit super ambiance  on traverse courmeyeur  direction bertonne et la grosse boulette je vois une fontaine il fait chaud et je bois un demi verre de cette eau tres fraiche  je le sais pas mais je vais le payer plus tard la montée sur bertine se passe bien on me double encore mais j en double aussi et les ecarts na se creusent pas trop arrivée au refuge je bois un coca et hop allons voir bonatti   et la sur cette portion gros coup de banbou j avance plus mal au bide je prend une barre un gel 

je me pose des questions  on va attendre que ca  il parait que ca passe toujour ouf j arrive a bonatti un coca et je fonce au wc   ha ca va mieux je bois une soupe un bout de pain et je repart ca va mieux bien mieux je me rafait la cerise ca tombe bien le grand col ferret est la tout pret  a anurva on nous previent ca fait froid la haut il ya du vent en plus je remets mon couoe vent certains remette leur surpantalon  et c est partis je discute avec marcello un italien on se suit depuis le depart on se tape dans la main la ca monte  finallement la montée ce passe bien je mont a mon rytme  ca caille j ai les cuisses qui sont rouges bleus  certains en collant  s arrete pour mettre leur surpantalon  aller je dois pas craquer iukl caille je sert les dents  mon mal de bide revient et pas endroit pour poser une peche  on arrive en haut du col on voit rien on allume non frontales  on est dans le brouillard,aller on descend pour se rechauffer et la ouf un gros tas de cailloux  je m arrete faire une pause besoin naturel  et je repart je me demande pourquoi j ai mal au bide peandant la descente  et au bout d un moment je me dis ca peut etre que la fontaine putain quel con quel con ja savais qu il ne fallait pas pourtant bon aller  c est fait ,  je syuis un groupe depis un long moment a un petit rytme   mais bon on verra plus tard enfin la fin de la descente  un pti coup de cul pour arrivée a la fouly   ..........  et ben non on redescend avant    je me ravitaille comme  d ab  et je fonce .........................au wc   ca va un peu mieux   je repart sur champex tout va bien pas mal aux jambes quelques douleurs au adducteurs mais leger ca va  ca vient je traverse le pti village avant champex pas un bruit personne  c est la premiere fois que je me retrouve tous seul  je suis trop bien la je crois des gens qui on monté un pti ravitos sympa il me propose du thé au debut je dis non et puis merde je suis pas a 5 minute vu que le premier est arrivé ca sert a rien de se depecher je bois un on discute  5 minutes je les remercie et je repart vraimmnet sympa un petit groupe ma ratraper pendant que je discutais je les suis il commenc a me distancer dans la monté et la je vois que ma lampe n eclaire plus rien  deux choix ou je les suis et je me esrt de leur lampes ou je m arrete et je prend l autre frontale   héhéhhéhéé   je vais les suivre au prix ou sont les plise  c est ca de gagner donc je les ratrapes et je les suis jusqu a champex au ravitos  en fait ils ne montais pas si vite c est mou je me monte trop doucement depuis le debut  j en suis de plus en plus sure  mais bon on fera le bilan a l arrivée  car pour moi t arrive a champex tu dois finir je me ravitaille comme d ab j ai moin mal au bide c est bon signe et je revois marcello on se tape dans les mains ca me fais plaisir de le voir je ne le connais pas il me fais rire quand il arrive a un ravitos je lui a plus il repond thiao c est partis pour pour le nouveau tracé qui ne ma pas plus une descente interminable ou je sens mes ampoules de plus en plus une monté par le route puis un petit sentier sympa puis redescente qui me fait de plus en plus mal au pied  le col de la forclaz je crois je prend un pti gel avant d attaquer plusieur coureur me double une monté pas interessante un peu de route du chemin de la route bof elle restera pas dans mes anals mais bon en haut tous cesu qui m avait doublé au depart et ben je suis devant eux et toujours pas de douleurs 

au cuisses une bonne descente sur trient mon mal de bide revient je ravitaille et la au me dit qu on doit monté catogne 750d+ a oui je l avais oublier bon ben c est partis un pti gel et go je ratrape deux coureurs et je me cale derrier eux et on fait la monté il fait chaud arrivée en haut j entend une marmotte sifflée mais je ne la vois pas dommage et on attaque la descente sur valorcine obligé de faire une dernier pause besoins pour le bide ca encore mieux je descent mais pour mes pieds ca devient un enfer aller courage putain  t es au bout  je crois des randonneurs il m encourage ca fait du bien  et  hop d un qui je vois martine elle monte chercher jean mi il est derrier moi et ben merde si j avais su  elle m encourage et me dis que badgone est au ravitos   je continue la descente haaaaaa   valorcine  je me ravitaille badgone est la il m encourage une ou deux photos  je me change et hop la casquette kikous pour la photo a l arrivée badgone me donne des precieux conseuls sur la fin de parcours et c est partis  cham j arrive  en quittant le ravitos je croise un kikous il m encourage mercije ne sais plus son pseudo la partis jusqu a l argentiere est un vrai bonheur les gens nous applaudissent nous encourages tous vas bien mais apres  la cata  ce n  est pas les ptits bosses qui me gene mais j ai les pieds qui dise stop  je sens le moindre cailoux ca sera la partis la plus longue est la plus dur pour moi je vois badgone avant d arrivée a cham il m encourage mr paye un coca   decu je pensais que  ca allait etre une bibine il me laisse j arrive a cham  merci bagone un grand merci ca  y est la route ca  y est j y suis on m aplaudie je suis au dernier kilos quel ambiance on me prend en photo on m aplaudie je crois des kikous petitjean et d autres que j ai oublié leur pseudo je traverse cham je cherche du regard mon gamin tous le monde aplaudie c est trop sympa ca  y est avant dernier virage je vois mon fils et mon neveu je l ai prend par la main j aii les larmes au yeux derniere ligne droite  j apercois ma femme je fond en larme  ca y est la ligne et des kikous putain ils sont partous mdr  blob et sa femme  et martine je franchi la ligne enfin je l ais fait un an que j attend ca j echange deux trois mot avec le speaker  je recupere ma polaire et je fonc boire biere  et m assoire   voila tout ca pour ca 

 je me dis plus jamais l ultra c est pas pour moi mais bon apres la troisieme  je me dit vivement 2012  pour la diagonale des fous 

un grand merci a toute ma famille et ta tous les kikous que j ais recontré  

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de LtBlueb posté le 02-09-2011 à 23:21:08

ben c'est quoi gilou ce récit sans photo ? à quoi ca sert que certains se décarcassent ? https://picasaweb.google.com/101148916604436067960/UTMB201102#5646015549964219570

en tout cas, bravo , à te lire on dirait presque que ca été facile !!

Commentaire de ptijean posté le 03-09-2011 à 19:15:03

Bravo, tout objectif est fait pour être atteint ou dépassé et quand l'attente est longue, l'aboutissement n'est que meilleur. A+ JF

Commentaire de millénium posté le 08-09-2011 à 12:59:57

En fait , c'est juste grâce à mon coca que tu as fini....MDR.
BRAVO à toi l'ami , toutes mes félicitations , tu es un sacré mec

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !