Récit de la course : Marathon de Paris 2005, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : Marathon de Paris

Date : 10/4/2005

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 3089 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

209 autres récits :

Premier marathon => 4h09

J-8 mois
--------
Je croise dans un petit cross Nathalie qui me raconte qu'elle a participée au marathon de Paris, que c'etait une super expérience, une bonne ambiance et que c'est vraiment une course a faire.
Moi qui n'est participé qu'a quelques cross régionaux ou petit trail l'idée me trotte dans la tête, et si je tentais un marathon et pourquoi pas celui de Paris.

J-4 mois
--------
Bon j'y vais ou j'y vais pas, c'est quand meme bcp d'entrainements si on veut le faire sérieusement.
Allez je m'inscris juste avant noel on verra bien et de toute façon maintenant que je suis inscrit va falloir s'entrainer sérieusement, plus moyen de reculer.

J-3 mois
--------
Je suis licencié de mon job actuel, ben finalement ça se goupille bien je vais pouvoir m'entrainer totalement, plus aucune contrainte.
Il faut trouver des objectifs, je sais pas trop, je vais tenter 4h et suivre le plan d'entrainement du site du marathon de Paris pour un objectif de 4h

J-3mois -> J-1 jour
-------------------
Comme prévu je suis le plan d'entrainement, mais au lieu de 4 entrainements par semaine, j'en fais plutot 3 avec une sortie de ski de fond (c quand meme l'hiver avec plein de neige et du tps libre).
Cela donne en gros : 1 sortie longue (2h à 2h30), 1 séance de fractionné et 1 heure d'endurance.

J-1 jour
----------
Voyage en train de Grenoble sans problème, puis retrait des dossarts à la porte de Versaille sans problème (quelle organisation !!!!)
On n'a pas attendu plus de 5 mn pour retirer nos dossarts.
Le soir grosse platrée de pate et dodo vers 23h30

Le jour J
---------
Reveil vers 6h, pas de problème pour s'endormir. Ce matin la forme a l'air correcte. Je mange le fameux gatosport que j'ai l'habitude de manger le matin des courses.
On finit de préparer les affaires pour la course, problème comment s'habiller : short ou collant, kway de pluie ou pas.
Si je prends le collant ou c que je vais mettre le gel que je pense prendre, bon je prends tout et on verrra bien.
En sortant dehors, il fait bcp moins froid que prévu.
Métro, jusqu'au départ. L'organisation est toujours sans reproche on peut laisser son sac au vestiaire sans attente.
Je décide de partir en collant et en TShirt, problème j'ai plus aucune poche, je confie un gel coup de fouet à Christophe qui me le passera pendant la course quand j'en aurais besoin.
On rejoint notre sasse de départ (4h les verts) et on attend que le début des hostilités.
Il fait vraiment pas froid, même en TShirt la chaleur humaine est impressionnante.

La course
---------
Bon maintenant on y est, on va enfin savoir si l'entrainement était bon. Le coup de feux est donné, il ne se passe rien. Au bout de 5mn on commence a marcher très doucement en direction de la ligne de départ. 10 mn la ligne de départ est franchie, ça y est on commence à courir.
Le début de ce marathon est génial, quelle ambiance, tout le monde est heureux d'être là.
Au bout de 5 mn plus de Christophe disparu, bon ben tant pis pour le gel, il faudra compter sur les ravitos, avec un peu de chance je le retrouverais plus loin.
Les 10 premiers km passent super vite et bien dans un temps très prudent (57:50). J'ai tellement lu d'articles et de conseils disant qu'il ne faut pas partir trop vite, que peut être je suis parti trop doucement ...
En tout cas je suis vraiment cool et je profite à fond de l'ambiance et de l'environnement.
Maintenant c'est la traversée du bois de Vincenne, je suis toujours aussi facile et garde le rythme. Moins de spectateur dans cette partie mais les coureurs sont toujours aussi content d'etre là.
A la sortie du bois de Vincenne on arrive au semi (déjà cool) dans un temps toujours prudent de 2h02mn.
Zut pour les moins de 4h va falloir se bouger un peu et faire le fameux négative split peut être que j'aurais du faire cette premiere partie un peu plus rapidement ?

On retrouve maintenant Paris, et bcp d'ambiance apres le calme (relatif) du bois de Vincenne.
Je suis toujours aussi facil même si depuis le semi les jambes commencent à être un peu plus raides.
C'est maintenant les quais de seine. Le premier endroit que j'ai pas trop aimé, un long tunnel ou je ne me suis pas senti très bien. Ouf quand on en sort on peut de nouveau respirer.
C'est maintenant le 30ème km : 2h51mn30s
Plus que 12km, parrait que c'est maintenant que la marathon commence.
Pour faire moins de 4h il faut pas molir.

Allez plus que 12 bornes j'accélére un peu la cadence, il est où ce fameux mur ?
Je double des concurents par wagon, les coureurs sont moins fringants, ça discute plus trop, de plus en plus de gens marchent et ont des crampes.
34eme : gros coup de barre.
Les crampes sont plus très loins mes jambes sont très très dures.
Ravito vers le 35 eme je marche un coup pour boire, repartir est un calvaire maintenant c'est dans la tête que ça se joue.
En tout la seule chose qui est sure, il faut plus s'arrêter.
Les kms passent très très lentement, surtout les 4-5 derniers. Je serre les dents. L'objectif des 4heures est mort maintenant. Finir en courant ...
Allez enfin le dernier km, bizarement tout le monde se remet à courir.
300m, je vois un coureur dans un brancard, j'ai vraiment de la peine pour lui l'arrivée est si proche.
Enfin l'arrivéee les tribunes tout le monde est heureux c'est fantastique.

Je suis marathonnien.

Mon temps 4h09mn30s, bon c pas trop mal meme si l'objectif des 4h est raté.

Peu après l'arrivée le seul raté de l'organisation, on pietine pour sortir de l'aire d'arrivée. Ca bouchonne, j'ai froid, j'ai envie de vomir, j'ai la tête qui tourne.
Je m'appuie contre une barriere, ca va pas très fort. Un secouriste me demande si ça va. Je repond que bof. On m'emmene dans un brancard.

Bilan : une bonne petite hypo. 1 litre d'eau sucrée plus tard et 20 mn allongé et je peux repartir pour un autre marathon :-)

J'ai sans doute pas assez mangé, mais les ravitos sont pas géniaux eau, fruit et fruit sec. Il faut sans doute emmener quelques gels ...

Maintenant 4 jours après je suis complétement remis. Pas de blessure ça c cool. J'ai de nouveau envie de faire un marathon pour améliorer les points qui peuvent l'être.
En tout cas je conseille cette expérience à tout le monde.

Moi qui pensait que ça serait le seul marathon, ya une grande chance que je sois là l'année prochaine ....

Affaire à suivre

1 commentaire

Commentaire de mikesurlenet posté le 27-06-2005 à 11:29:00

ton CR donne vraiment envi d'en faire un, vraiment
pour ma part certainement l'annee prochaine
car pour le moment je fais des 10 et des 20
mais le marathon ca me trotte dans la tete depuis un petit moment mais une chose et sur ce n'est pas a prendre a la légére encore 1 an et je serais pres enfin j'espere
sportivement
mike

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !