Récit de la course : Marathon de Paris 2007, par runner14

L'auteur : runner14

La course : Marathon de Paris

Date : 15/4/2007

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 1835 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

201 autres récits :

marthon de PARIS en guidage non-voyant!

Ce marathon ,je l'attendais depuis longtemps ,faire un guidage avec mon

coéquipier Tony avait été programmé depuis de long mois,un accident de la

circulation l'avais rendu indécis sur sa paticipation et tout est rentrer dans

l'ordre à 15jours de l'échéance et c'est moi à mon tour pris d'un mal de dos

m'immobilisant pendant de nombreux jours qui ne savait pas je pouvais prétendre

à cette épreuve ,puis la douleur deviens   transpersante et par intermitence

handicapante ,rien ne présager l'amélioration de celle-ci, mais j'avais donné

ma parole à TONY et malgré les recommandations négatives de participations,je

décidais tout de même de faire le pas!

Certes j'étais lucide que tout pouvais m'arriver à n'importes quel moment

,j'avais donc prévenu Tony de mon handicap et je lui confirmais par la même ma

dévotion pour son guidage!

Le samedi après-midi donc je partis sur la région parisienne pour me rendre

chez lui comme prévu.

J'offris le restaurant à TONY et sa famille en guise de remerciements ,n'ayant

pu faute de place de parking me garer dans Paris où j'avais rendez-vous avec

des amis pour dîner en harmonie nous changeâmes donc de direction pour nous

restaurer et finir la soirée comme il se doit!

Reour donc chez Tony pour une courte Nuit ,puis lever tôt direction le R.E.R

pour L'Etoile où j'avais rendez-vous avec Kilam,mais trop de monde sur le site

nous empêchas de nous voir!

Direction les retraits de dossards puis la tente Handisports ,où là je vis que

nous étions les seuls à nous changer les autres athlètes étaient déjà partis !

Je savais que celà allait -être très sérré pour partir avec les athlètes

handisports effectivement comme je l'avais prévu nous ratons le départ de

celui-ci d'une quinzaine de minutes ,tout les deux sur le tratan et à trois

minutes du départ des élites.
 
Lorque celles-ci s'élancent les motards nous écartent sur la gauche de la

chaussée et pertubent notre progression ,tel un rouleau compresseur l'élite

nous doublent à droite et nous ne pouvons prendre la fameuse ligne bleue, nous
sommes obligés de ralentir et de trouver un passage adéquat pour nous infiltrer

dans cette tenaille,au bout de cinq minutes enfin c'est fait nous pouvons

prendre nôtre rthyme de croisière ce n'est pas trop tôt!

Les premiers 5000m en 26mn40s ,je dis à TONY que la vitesse a été trop rapide

pour son objectif,il faut a tout pris ralentir,ce que nous fîmes ,Le ravitaillement arrive ,nous nous arretons et à ce moment là pas moins de 15

coureurs nous bousculent litéralement pour prendre les leurs ,ils ne prennent aucun

scrupules à nous pousser et à nous marcher sur les pieds ,quelle honte et je

suis vraiment déçu de ces comportements qui ne sont point dignent de coureurs.

D'ailleurs sur le 10 km l'opération se reproduit une nouvelle fois et je  leurs dis mon mécontentement qu'ils n'ont que faire balançant par la même des peaux de bananes et des bouteilles vides avec leurs bouchons sous nos pieds qui destabilise Tony, heureusement je veillais à ce problème qui lui évitas la chute!

Des goulots se forment  après chaque ravitos ce qui perturbent énormément notre progression et la chaussée humide ne favorise pas non plus celle-ci,les sens toujours en éveil à la moindre anicroche!

    Nous passons le semi au alentour de 1h40mn un peu fort toutefois pour passer sous la barre des 4h ,je sais que celà est trop rapide encore et oblige Tony à baisser de pied ,mais au 24ème km une crampe inopinée le cloues sur place aussitôt je lui prodique des étirements  pendant au moins cinq bonne minutes ,la crampe disparaît comme elle est venue aussi subitement ,je pousses un "ouf"de soulagement cela aurais été vraiment frustrant d'être arrêter surtout pour lui si loin du marathon!

Je lui conseilles donc de marcher deux à trois minutes avant de recourir pour éviter les crampes à répétitions puis à chaque ravitos  ,méthode qui porteras ces fruits car elles ne seront plus présente !

34ème km ,Tony a un coup de fatigue ,je l'obtenpère et le forces à marcher et à alterner course et marche jusqu'au prochain ravitaillement pour lui refaire une santé!Ce ravito lui sera bénéfique même si sa vitesse chuteras celà lui permis d'arriver au 38ème km où là son guide qui le sert de temps à autre sur quelques épreuves arrive à notre hauteur et préfères rester avec nous plutôt que de repartir ,j'apprécies d'autant ce geste pour Tony qui doit maintenant marcher n'ayant plus la force de courrir mais au 41ème je le motives pour qu'il ne finisses pas en marchant et avec son courage il se relance toutefois et nous finissons en 4h 28mn et quelques secondes ce premier marathon ensemble tous les  trois  pour la postérité!

Celà est d'ailleurs de bonne augure pour nôtre prochain Paris-Versailles qui demandes beaucoup de mental que Tony a déployer avec ferveur!

3 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 24-05-2007 à 21:34:00

Le guidage, ça c'est champion !
Effectivement pour vous les ravitos ce devait être coton !
J'étais là pour une autre sorte de guidage. J'ai accompagné ma Josette pour son premier marathon.
Qué chaleur !
Ma pauvre épouse en a eu de sacrées crampes mais elle a fini.
A bientôt

Commentaire de calimero posté le 25-05-2007 à 19:08:00

Ton engagement fait plaisir à voir!!Bravo et merci pour nous avoir fait partager ce bonheur!

Pour les abrutis des ravitos, on a fait un forum sur çà il n'y a pas longtemps!!

Commentaire de moumie posté le 26-05-2007 à 00:06:00

Un grand bravo à Tony et à toi qui l'a accompagner, malgré les difficultés que vous avaient rencontrés et un départ en retard.

Même pour faire passer les élites, ce n'est pas normal de gêner les handisports, car en plus, personnellement je pense qu'ils ont plus de mérite que les autres. Enfin, ce sont les élites et nous tous....

Quant aux autres coureurs, zéro pointé pour vous avoir marché sur les pieds.

Félicitation à tous les deux et tous les handisports.
(une explication : le guindage signifie accompagner qqn? j'avoue mon ignorance sur ce terme)

A bientôt et bonne continuation

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !