Récit de la course : Marathon de Paris 2010, par LongJohnSilver

L'auteur : LongJohnSilver

La course : Marathon de Paris

Date : 11/4/2010

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 1056 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

209 autres récits :

Un dimanche de printemps

 Il semblerait que je sois aussi bavard à l'oral que par écrit. Le CR suivant a donc plusieurs parties. Pour les plus pressés, allez directement à la case marathon, ne touchez pas 20000.

Les prémices 

L'année dernière, sur avis avisé d'un collègue (note pour plus tard: se méfier des collègues, même souriants), je m'inscris au marathon de Paris 2010. Pour information, à cette époque, je cours sans forcer 10km à 10km/h le dimanche.  C'est vrai, entre le 10km dominical d'automne et le 42,195km dominical de printemps, il n'y a que 6 mois de différence...

Novice en course et tout, je commence à augmenter la dose à 2 séances en octobre puis à 3 séances en novembre. En novembre 2009, je cours le 10km de mon quartier en 49' et des brouettes. Je n'ai même pas fait de compte-rendu . Mais bon, j'apprends qu'il faut mettre la puce à la maison, un départ et une arrivée de course. Je ne tiens pas à découvrir ça sur les Champs Elysées!

L'entraînement régulier continue en Décembre avec un temps clément. Et là, comme un paquet d'entre vous, je rentre dans le sérieux: j'achète un magazine hors-série plein de plans d'entraînement. Mon objectif initial est de finir le marathon en 4h30 et sans bobo. Je commence donc Janvier en essayant des séances VMA: c'est dur mais c'est un bonus avant le plan.

La préparation marathon

Le plan débute fin janvier: 10 semaines avec 4 séances par semaines. Avant le jour J, j'aurai ainsi dépensé :

  • des sous chez Décathlon : Janvier est glacial, et mon équipement de coureur du dimanche un peu juste lors des sorties longues de nuit
  • des calories : 35293 kcal
  • du temps : 55h04'08
  • des coureurs : 14 personnes (une douzaine de collègues et deux voisins)
  • des semelles : 552,4km sur deux paire de chaussures.

Durant cette période, j'ai appris à régler mon allure sur ma fréquence cardiaque. Premier indice: lorsque le plan dit "vous vous échauffez, puis passez à votre vitesse marathon de 9.6km/h", je commence à comprendre que le temps final ne sera pas 4h30. Je m'accroche néanmoins à suivre le plan en respectant non pas les allures mais la fréquence cardiaque. Pas question de ralentir.

Premier test en mars sur le semi-marathon de Paris dont le compte-rendu est quelque part sur le site : 1h52 en terminant au sprint . L'entrainement paye : je peux maintenant faire la moitié de la distance. Mais pour l'autre moitié, ça reste l'inconnu.

Pour le marathon, puisque je ne vise pas un temps, j'aurai un seul problème: l'eau. En perdant 1l sur le semi, il va falloir boire sur le marathon. J'ai décidé d'emporter ma bouteille sur les premiers 20km, puis de ravitailler tous les 5km.

La dernière semaine est spéciale. Moi qui ne suis pas sujet au stress, je commence à redouter de prendre un rhume, de me tordre la cheville: je deviens parano. De plus le plan donne deux séances tranquilles, et c'est prêt!  Ah bon? Ben puisque c'est prêt, je change de sas lors du retrait des dossards et je vise 4h .

Un dimanche de printemps 

Tout ça pour arriver à courir un dimanche matin de printemps...

Dimanche matin, réveil tôt (6h00) mais pas trop: je suis à 20 minutes en courant de la zone départ. Petit déjeuner ordinaire. Les affaires sont prêtes, le rendez-vous avec les kikoureurs mémorisés. Un coup de vélib et à 7h30, je suis au vestiaire : pas de bousculade, mon sac est le 3ème dans les dossards 51xxx ! J'ai prévu le t-shirt mais, suite au petit vent frais, j'utilise le poncho/poubelle fourni.

8h00, plein de gens avec des buffs/casquettes rouges déboulent devant l'UGC! Je rencontre pour la première fois les gens qui sévissent sur ce site et dont j'ai lu les CRs: taz, françois, le solitaire, pat,mara et d'autres. On a tous des objectifs différents, mais on va tous en découdre sur le même bitume! Puis direction les sas. 

Le marathon de Paris 2010

Je suis dans le sas 4h avec mara. Objectif affiché de mara: faire le semi en 2h pour préparer un autre marathon. Objectif personnel: faire le marathon et terminer sans bobo. Le départ est donné: 10 minutes après, nous franchirons la ligne de départ. Le soleil est en train de darder ses rayons lors de la descente des Champs Elysées . Beau temps pour courir un dimanche.

Sur le premier semi, j'accompagne mara: je suis en mode pipelette, un poil au dessous de mon plan de marche. Mais il fait beau, les oiseaux chantent. Vers le 13ème km, rencontre avec XBo qui nous accompagne 2km avant de s'en retourner chercher son vélo. Vers 15km, j'augmente le rythme pour tenir le semi en 2h, mais ce sera finalement 2h04. Désolé mara, la prochaine fois je prends des cours avec un vrai meneur d'allure .

Conforme à mon plan, je ravitaille en eau au 20ème. Ma bouteille du départ est vide, et la température augmente. 23éme km, une sorte d'euphorie me gagne?? Je double des tas de coureurs qui doivent tous arriver en 4h. Un coup d'oeil au cardio, qui me dit que sur 10km ce serait bien, mais sur 42km, ça va pas le faire. En plus je rate le ravitaillement au 25éme km le boulet (rien à voir avec celui du bagnard). 

Toute la réserve en eau disparaît dans le long tunnel surchauffé où on crie "Léo". Du coup, pas une seule gorgée du 27éme au 30ème. Heureusement, une joyeuse bande m'encourage de la main au 27ème (merci Taz ) et une pancarte "Papa" spécialement faite pour moi m'attend au 29ème .

Au 30éme, je refais le plein, je prends quelques raisins sec (j'ai jamais essayé le solide pendant l'entraînement) et là je commence à me poser des questions sur le mur. Cardio régulier, vitesse au km régulière. Dans cette partie, le paysage est moins sympa. Un peu ennuyeux peut-être. Même pas quelqu'un pour discuter .

Arrivée à porte d'Auteuil, un brumisateur géant a déversé des litres d'eau sur les précédents. Loi de Murphy oblige: "si tu évites une petite flaque, tu vas te prendre le ruisseau" J'arrive tout de même au bois de Boulogne. J'ai quelques minutes de retard sur mes temps, et puis après... Je reprends de l'eau au 35éme. Je fais rapidement un calcul mental de ce que j'ai encore à parcourir : une paille.

Hélas, 37éme, mes cuisses se font sentir. C'est la première fois que je sens des crampes venir en courant. Je paye probablement mon manque d'eau du 27ème au 30éme. Mais je ne panique pas: juste je ralentis l'allure. Je ne terminerais pas en 4h.  Jusqu'au 40ème km, je me dis que quand même toute cette préparation pour ce résultat... Une baisse de moral quoi.

Et au 40ème, il ne reste plus que 2.195km non. Je refais le plein en eau, je prends un quartier d'orange et j'essaye de courir jusqu'au bout. J'ai bien fait: vers le 41éme, les bunnys kikour sont de nouveaux là pour prodiguer des encouragements. Je vais le faire. Je vois la ligne du bas de l'avenue, je lève mes bras et je fais un grand sourire pour la photo. Je passe les capteurs... J'y suis? Mais oui OUI YOUHOU. L'avantage de crier comme un débile lors d'une course, c'est que vous n'êtes pas tout seul!

Mon chrono est arrêté à 4h08'04. Mon temps réel est de 4h07'57. Il a fallu 7 secondes à mon cerveau pour réaliser que je passais la ligne.  Il faudra plus de temps pour les étirements: plutôt que d'aller directement au rendez-vous des kikous, je suis passé chez Flex77 et sa collègue pour un massage. Impossible de tirer correctement l'avant des cuisses. Impossible aussi de sauter de joie. Du coup pas de rendez-vous kikous pour manger un morceau. Euphorique, j'explose mon forfait de téléphone pour rassurer les gens et leur dire que je suis vivant .

L'école des fans

Vous êtes toujours là? Courageux: vous devriez essayer le marathon! Merci aux gens qui m'ont supporté pendant la préparation: on devient vite monomaniaque . Merci à tous ceux qui se sont levés le matin pour nous encourager (Taz, Linda, François, le bagnard et Astro et tous les autres). Même ceux que j'ai raté. Même de loin à la télé! Merci à Mara pour m'avoir supporté sur le 1er semi. Et j'ai pas encore dit que je remettrais ça!... En tout cas, pas avant d'avoir réappris à descendre les escaliers .

LongJohnSilver

Pour répondre à la question de Taz "LongJohnSilver, mais c'est bien trop long comme pseudo". Alors exceptionnelement, ce lundi d'aprés marathon, ce sera "DoubleLongJohnSilver"

Publicité

Achetez un buff kikourou : pas cher, protège du froid, protège du soleil, donne accès à des ravitaillements spéciaux supplémentaires et évite l'inquiétude de la croix-rouge:

Croix-Rouge : Bonjour, vous vous sentez bien? 

LongJohn : Ben oui, à part les jambes peut-être. Pourquoi?

Croix-Rouge :  Vous êtes tout rouge.

LongJohn : j'ai beaucoup transpiré, ça doit être ça.

J'ai aujourd'hui un joli teint assorti à mon futur buff ! (note pour plus tard: ne pas négliger la crème solaire!)

12 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 13-04-2010 à 07:51:00

Bravo pour ton marathon.

T'as bien récupéré ? Le soir, c'était pas Shortjohnsilver dans ton futal ?

Commentaire de taz28 posté le 13-04-2010 à 08:04:00

Très joli récit de ton premier marathon LonglonglongJohnSilver ;-)))

Je suis ravie de t'avoir rencontré au départ et sur le parcours, tu avais l'air en pleine forme et heureux de devenir marathonien en ce 11 avril 2010...

Récupère bien et savoure ce petit nuage !!

Taz

Commentaire de XBo posté le 13-04-2010 à 09:46:00

Salut LongJohnSilver,

Bravo pour ta course.
Content de t'avoir accompagné qques kms et d'avoir fait ta connaissance en ce beau dimanche matin.

Au plaisir de se recroiser prochainement,

A+

Commentaire de Astro(phytum) posté le 13-04-2010 à 10:45:00

Bravo pour ton premier marathon et récit Eric .
Un 1er semi = au 2ème c'est l'idéal et ça prouve que tu as bien géré ta course et sans te prendre le mur .

Je ne comprends toujours pas comment j'ai pu te louper 2 fois .

Récupère bien et à bientôt pour une sortie dans nos quartiers ;-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-04-2010 à 13:07:00

Bien joué Johnny, un Marathon très bien préparé et ça a payé !
Bonne récup' !

Commentaire de francois 91410 posté le 13-04-2010 à 13:50:00

Effectivement comme tu le dis, nous n'avions pas le même objectif ce dimanche !
Bravo pour ce premier marathon, belle perf. Je me souviens de la même émotion à l'arrivée de mon premier il y a qq temps, une émotion intacte aujourd'hui.
Au plaisir,
François

Commentaire de kkris posté le 13-04-2010 à 20:22:00

bravo à toi, merci pour le cr , et au plaisir!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 13-04-2010 à 22:06:00

BRAVO, Bonne récup à présent.

Commentaire de Dom 61 posté le 13-04-2010 à 22:53:00

Bravo pour ton 1 er marathon,
fais attention, tu va voir que tu va y prendre goût, surtout après ce MDP très sympa !

Commentaire de mara posté le 14-04-2010 à 19:32:00

Bravo pour ce 1er marathon bien mené !!
Va falloir penser au prochain maintenant... car je suis sûre qu'il y en aura d'autres.

Il n'y a pas que les filles qui sont bavardes... 21,1 kms non stop de conversation... merci ;-)

Au plaisir de recourir ensemble,

Bon recup'

Commentaire de mara posté le 14-04-2010 à 19:34:00

Oooops... pas bon mais bonne recup' ;-)

Commentaire de Flex77 posté le 14-04-2010 à 21:07:00

ça pour sûr il est bavard ce longjohn ^^
Félicitations pour ton premier marathon!
Super récit bien complet ! On s'y croirait !! :)
J'espère que tu arrive toujours à marcher après mes massages !!:D
Cool de t'avoir rencontré !
A la prochaine ;)
Flex

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !