Récit de la course : Marathon de Paris 2012, par LongJohnSilver

L'auteur : LongJohnSilver

La course : Marathon de Paris

Date : 15/4/2012

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 688 vues

Distance : 42.195km

Matos : Adidas Supernova Glide 2
Buff kikou
pas assez de t-shirts!

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

200 autres récits :

L'empire contre-attaque

1. Le marathon de Paris, ça commence tôt

Et oui, dès les inscriptions en Septembre en fait. N'ayant pas atteint mon objectif en 2011, j'ai encore resigné pour le Marathon de Paris. Si j'attrappe celui qui m'a donné ce virus... Objectif réalisable de 3h45 comme l'année dernière.

Je profite cette année encore de l'engouement au bureau pour avoir un entraînement collectif entre collègues. La préparation est optimale: 12 semaines avec 3 séances manquées seulement, dont 2 pour maladie (j'ai un mot Rigolant). Le plan est taillé pour 3h30 pour gérer les pauses pipi, les ravitaillements et surtout, une course en negative split qui a donné un bon résultat l'année dernière. L'allure mémorisée est de 12,2km/h.

Le semi de Paris est couru sur 10km avec un reste de la fièvre... Mais je cours la nouvelle version 30km de l'Ecotrail trois semaines avant le marathon, et là je sens que je suis prêt: sur l'Ecotrail, je voulais tester en vrai grandeur la gestion des crampes dans les cuisses, mais elles n'arrivent pas, malgré la chaleur. Je me suis bien hydraté et je n'ai pas manqué de sels minéraux.

2. La pression monte

Je ne parle pas de bière! Le volume d'entraînement baisse drastiquement les deux dernières semaine. En même temps que la température Déçu. Pour une fois que les sorties longues avaient eu lieu sous un soleil de plomb, le marathon risque d'avoir lieu au froid. Je surveille la météo toute la semaine au lieu de penser que tous les trottoirs en veulent à mes chevilles.

Je récupère le dossard le jeudi soir, où il n'y a pas encore la foule. Et pour se mettre un peu dans l'ambiance, je vais reconnaître l'avenue Foch samedi matin. Je cours la Marathoon's avec le fiston et les arrivants de la course du petit déjeuner. J'ai un t-shirt manche longue, le t-shirt Mickey en coton par dessus, comme au semi-marathon: c'est un peu trop chaud pour 11h du matin.

3. C'est déjà demain

Et ce dimanche on annonce 12°C (ça va) avec un fort vent (ah ça on verra sur place). Je pars donc avec un seul t-shirt manche courte, le sac agrémenté d'un deuxième manche courte, d'un manche longue et du sac plastique spécial coureur. Avenue Foch, je jauge la température à 7h30: un t-shirt manche courte + sac plastique semble suffire. Bon ben c'est parti.

Rendez-vous kikous à 7h45 à l'arc de triomphe et cette année je suis à l'heure! Langue tirée Même Super Copine est revenue, ainsi que Raya qui double avec l'Ecotrail 80km, Françoise qui va transformer une jeune fille en marathonienne (à l'insu de son plein gré?), kiki38, et ... et Astro qui mitraille joyeusement tout ce petit monde.

Rendez-vous collègues à 8h00 rue de Tilsitt et cette année je suis à l'heure! (deux fois dans la même journée). Je vois qu'ils ont aussi les bras nus, mais ils ont pour l'instant plusieurs épaisseurs sous leur sac plastique. Là, après douze semaines, nous sommes prêts.

4. Negative split

Après le départ des élites, puis celui des sas devant, les coureurs du sas 3h45 peuvent enfin s'élancer. A nous Paris! Le plus dur pour réaliser un premier semi plus lent, c'est de courir lentement. Ma collègue qui nous sert de lièvre a son bracelet d'allure. Elle a promis de nous emmener pour 3h45 Cool.

Temps au KM 5 :00:27:36 - départ à 10,8-11km/h l'allure est très cool et on se réchauffe
 
Temps au KM 10 :00:56:32 - la vitesse est passée au dessus de 11km/h mais il y a eu une pause à Vincennes
 
Temps au KM 15 :01:22:52 - vitesse stable dans Vincennes, le soleil perce les nuages
 
Temps au KM 21.1 :01:54:50 - accélération et contrat de notre lièvre rempli, il n'y a plus qu'à

Temps au KM 25 :02:16:38 - ah zut, malgré un t-shirt voyant, je perds mon lièvre au ravitaillement du km 24. J'attends un peu mais mes collègues sont devant moi. Bon ben on y retourne.
 
Dans la descente sous le tunnel au km 28, une douleur apparaît. Ca lance au ventre à gauche, même dans la montée. Je sais ce que c'est, il suffit de passer en force et ça se calmera. 
 
Temps au KM 30 :02:44:30 - contrairement à l'année dernière, pas de supporters au Trocadéro En pleurs. Mais j'ai prévu la touche de parfum de ma chérie aux poignets: vu le peu de transpiration, ça sent toujours bon! Et puis le passage aux capteurs des 30km va déclencher des SMS et des messages pour tous mes lointains supporters! A partir de maintenant, il suffit de maintenir l'allure marathon mémorisée et l'objectif sera atteint.
 
Temps au KM 35 :03:14:43 - trente minutes pour 5km, c'est pas du 12km/h! Depuis le passage dans le 16ème arrondissement, j'ai froid au ventre. La douleur qui aurait du disparaître lance au point de m'arrêter de courir. Je marche en appuyant sur le ventre. Et zut, je regarde mon chrono, et si je maintiens l'allure, j'arrive en 4h Criant.
 
Dans le bois de Boulogne, je maudis mon optimisme. J'ai le ventre qui m'empêche de courir, le mal ne disparaîtra pas avec le vent, et mon bras droit est en train de geler. Et je pense à mon sac à la consigne qui contient les vêtements que j'avais prévu de mettre ce matin...
 
Au km41, mes collègues arrivent enfin à me téléphoner pour savoir si je suis encore en vie. Une douleur inconnue au niveau du genou en m'arrêtant pour décrocher, mais qui disparaît en 10 pas. Allez, on repars à 10km/h...
 
Temps réel :04:02:40 - Je lêve les bras au ciel... mais je les baisse vite fait pour empêcher le vent de rentrer encore dans le t-shirt. Je remercie chaleureusement les bénévoles qui me donnent le poncho et le t-shirt. Je croise le Styx sur la zone arrivée: lui il est content de son temps. Moi j'ai juste froid. Je grelotte pendant que je téléphone pour localiser les collègues.

5. C'est le métier qui rentre

En tout cas c'est ce qu'on m'a dit. L'après-midi, je sens la déception monter. Mais le planning pour les enfants fait vite oublier ce demi-échec. De plus, les messages de félicitations me rappelle que rien n'est jamais gagné d'avance sur marathon. Et puis je pense à Heyo qui ne peut pas courir pour l'instant, et je me dis que j'avais de la chance ce matin-là. Et malgré le froid, j'avais des supporters ce matin-là, jusqu'à 11000km d'ici! Et même devant la télé (bon j'arrive pas avec les premiers). Merci à eux.

Pour le vrai negative split, voici les temps de passage de mon lièvre:

Temps au KM 5 :00:27:35
Temps au KM 10 :00:56:32
Temps au KM 15 :01:22:51
Temps au KM 21.1 :01:54:50
Temps au KM 25 :02:15:05
Temps au KM 30 :02:40:58
Temps au KM 35 :03:06:35
Temps réel :03:43:41
 
La récupération a été ultra-rapide, vu comment j'ai forcé sur mes jambes, et je pouvais descendre les marches dès le lundi matin! Et pour l'Empire contre-attaque, vérifiez dans Starwars quelle est la procédure standard pour les super-destroyers avant de partir dans l'hyper-espace. Et vous comprendrez vous aussi comment passer en vitesse lumière en toute sérénité Innocent.

4 commentaires

Commentaire de RayaRun posté le 24-04-2012 à 13:16:23

Bravo pour ta course. Et bien tu l as de nouveau terminé ce f... Marathon de Paris. Tu n as pas atteint ton objectif, soit, et bien recommence l année prochaine ! Et si tu ne veux pas, Ecotrail 50 voire 80, tu es mûr pour le faire ! Au plaisir, de nous revoir sur nos futures courses trail ou route !

Commentaire de Japhy posté le 24-04-2012 à 13:49:24

Hello LongJohn,

j'avoue que je suis un peu perdue: un négative split prévu pour une final de 3h45, une allure travaillée de 12,2 km/h (c'est ça?) ce qui fait moins de 3h30, et un départ à 10,5 ou 11km/h, je suis toute mélangée pour le coup! :)
C'est un point de côté que tu as eu? Ou une douleur plus sourde due au froid?

Commentaire de kiki38 posté le 24-04-2012 à 17:35:34

Content de t'avoir rencontré ! décidemment tu avais des problèmes avec ton lièvre !tu l'avais déjà perdu à l'entrée du bois de Vincennes. Bravo pour ta perf qui montre qu'une fois de plus jamais rien n'est facile et n'est écrit. c'est aussi ça le charme du marathon.

Commentaire de mara posté le 24-04-2012 à 19:49:49

Bravo pour ta course même si... ce sera pour une prochaine fois ;-)
Au plaisir de se croiser sur une course un de ces jours

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !