Récit de la course : Marathon de Paris 2008, par gagneuxn

L'auteur : gagneuxn

La course : Marathon de Paris

Date : 6/4/2008

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 2615 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

199 autres récits :

prendre plaisir

           
    
J'ai couru le marathon avec le dossard 4019 , sous le nom d'Yvan ARG........ en V2 (et bien oui j'ai 56 ans !).  Un dossard que j'ai acheté sur internet
Ma préparation a été assez perturbé. Le 1er mars, je cours le semi de Vierzon, non pas pour faire un temps, mais pour valider mon allure marathon pendant 21 kms. Au bout d'une heure, je craque : une douleur aux hanches (plus précisément aux tenseurs du fascia lata)  me fait atrocement mal.. 

Je continue. J'ai envie d'arrêter, mon allure baisse kilomètre par kilomètre. Je fini sur une jambe en 1h 31min. Je ne sens même plus ma jambe droite toucher le sol !! Moi qui voulais me rassurer ! Ma participation au marathon de Paris semble compromise.

                                J'AI LE SYNDROME DE L'ESSUIE GLACE !!


===============================

Une semaine de repos complet.

===============================

Reprise de l'entraînement.

Le problème revient sur les séances de plus d'une heure.  Il reste deux semaines avant le départ!

Je discute avec mon entraîneur. Il me conseille de prendre rendez-vous avec mon podologue pour rééquilibrer mes semelles orthopédiques. quelques jours plus tard me voilà avec de nouvelles semelles. J'essaie... une heure...deux heures...deux heures trente ... pas de douleurs. Ouff !!!

==============================


Dimanche 6 avril, 8h20, je sors de la rame de métro avec mon pote de club et d'entraînement Julien. Il est concentré, il veux passer pour la première fois sous les 3 heures. 
Pas la peine de regarder les panneaux, il suffit de suivre la masse comme les moutons de Panurge pour aller sur le lieu du départ. Arrivé sur place je suis impressionné par tout ce monde qui s'échauffe. Premier impératif : faire (encore) pipi, visiblement tout le monde se soulage un peu n'importe où, il y a la queue aux toilettes, je fais dans une bouteille comme les autres, tant pis. 

8h35 : les handisport prennent le départ. Respect ! Je rejoins le SAS des 3h, là non plus, pas besoin de chercher, il suffit de suivre le mouvement !

8h44 : j'ai pas trop confiance en moi. Ma douleur va t elle se réveiller ?  Aller c'est pas grave. Il y a plus grave dans la vie.

Prendre plaisir.  

8h45 : la plus belle avenue du monde, les Champs Elysées. Plus de 30000 coureurs prêts à en découdre sur 42,195 km.
Le compte à rebours est lancé par le speaker et repris par une foule en délire 10….9….8…7…6…5…4…3…2…1…0 BOOOM ……….
Coup de pétard ou corne de brume et énorme brouhaha de la foule qui se met en marche accompagné des « Chariots de feu » de Vangelis.

Mon coeur bat tellement fort. J'ai les larmes aux yeux ! Le portique avec le bip déclenché par les puces est assourdissant, il est atteint avec de fortes bousculades au bout de 30s.
le départ est donné. Quelle émotion de descendre les champs.  

départ

10 ème : ma douleur aux deux tenseurs du fascia lata est présente, mais supportable. Ça risque d'être long pour moi.

15 ème : pause c...  (la preuve en vidéo !!!!)

17 ème : pipi

Les kilomètres passent...            

..... de plus en plus de monde sur le bord du parcourt ! 

J'accélère à partir du 25ème. Je sais que ma jambes et mes hanches vont tenir...

30 ème - le marathon commence pour moi ici. Je commence à entrer dans un état second. Je suis bien, heureux. J'accélère. Je veux passer sous les 3 heures.


À 400 m de l'arrivée (presque dans la ligne droite finale), j'ai eu une crampe à l'abdomen. Je ne peux plus courir. Je m'écroule par terre les mains sur le ventre. Je reste là une minute, peut-être deux... je ne sais pas. La douleur passe un peu. Je trottine un peu. J'ai mal. Je rallie l'arrivée comme je peux ... Je regarde mon temps : 3h04min06s.


Voilà tous cela est un peu frustrant, mais bon, j'ai réussit mon objectif :

                       

                                                        TERMINER et prendre  PLAISIR !! 


 

 

Je suis très satisfait !

Remerciement à Jean Raymond et Jérome au 6 ème, Bruno, Yvan et Sonia au 22 ème, Jean Raymond et Jérome au 32 ème pour leurs encouragements et surtout à Jean Raymond pour sa gueulante au 32 ème!
Nicolas G


 
Km

5

10
15
21
25
30
35
42
Mes temps de passage :
 
00:21:19 
00:42:58 
01:05:05 
01:31:34 
01:48:11 
02:09:34 
02:31:26 
03:04:06  

 

8 commentaires

Commentaire de calimero posté le 11-04-2008 à 22:58:00

Tu as fait un chrono énorme à faire des envieux et moi le premier!!

Bravo et total respect!!

Commentaire de philtraverses posté le 12-04-2008 à 07:55:00

bravo pour ton temps excellent malgré une préparation que tu décris un peu chaotique et perturbée. Tu as de la marge pour progresser encore. Sympa ton récit

Commentaire de KIKIVAL posté le 12-04-2008 à 08:18:00

tu as super bien mené ta course, si on regarde ton passage au semi, si tu n'avais pas eu tes crampes à l'abdomen a 400m de la ligne tu te serait approché encore plus des 3h, tu l'ai vaut largement.
je suis admiratif.
BRAVO
KIKI

Commentaire de cat2513 posté le 12-04-2008 à 09:27:00

56 ans et un chrono pareil, ça fait rêver ! Tous les espoirs sont permis en lisant ton récit.
Bravo pour ta course formidable !
Bonne récup et bonne continuation.

Commentaire de moumie posté le 12-04-2008 à 11:33:00

bravo pour ta course.
Dommage que la fin tu es eu cette crampe, mais bon, heureusement cela ne t'a pas empêché de finir.

Bonne récup
Moumie

Commentaire de wil14 posté le 12-04-2008 à 13:16:00

c'était très bien géré, c vraiment dommage la crampe à seulement 400m de l'arrivée!

Commentaire de bluesboy posté le 12-04-2008 à 16:58:00

3 h 04 à 56 ans tu dois avoir un bon passé de coureur en tout cas chapeau pour la perf ,dans quel état étaits tu le lendemain ?

Commentaire de romano76 posté le 23-04-2008 à 22:47:00

vache !! Bravo, pour 56 ans, j'éspère être encore apte à cet age, beau récit imagé, de plus je crois que j'ai eu le même mal que toi 2 mois avant le marathon, chaussure trop usée, je pense.Bonne continuatuion et encore félicitation.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !