Récit de la course : Marathon de Paris 2009, par Mogwai6170

L'auteur : Mogwai6170

La course : Marathon de Paris

Date : 5/4/2009

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 861 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

201 autres récits :

Marathon Paris 2009

Mon  CR du Marathon de Paris 2009. 

Préambule : le MDP 2009 ne faisait pas parti de mes objectifs 2009. Mes intentions se tournaient plutôt du coté de Londres. Mais voilà ma petite sœur et mon père voulaient le courir. N’ayant pour leur part jamais couru de Marathon, nous nous sommes inscrits ensemble pour partager nos expériences. Donc ce CR est le mien puis le notre.

 Nos préparations ont été chaotiques pour tous les 3. Mes tendinites aux talons d’Achille ne me lâchant pas,  plus la préparation d’un nouveau job qui s’accompagne d’une expatriation, l’ablation du Col de l’utérus pour ma sœur et les trop nombreuses occupations de mon père (Ah les retraités….). Nous arrivons donc sur Paris, avec pas mal de doutes mais avec l’envie de se faire plaisir. 

Je me suis donné un objectif : mois de 3H10 puis rejoindre mon père et ma sœur pour les soutenir et finir ensemble ce marathon.

 8H35 :  je rentre dans mon sas avec l’impression qui ne lâche pas depuis des jours. Je n’y suis pas, je ne suis jamais rentré dans la compétition, que ce soit dans la préparation ou maintenant. 8H45 : le depart est donné, un peu plus de 1mn après, je franchis la ligne de départ. La descente des Champs est comme prévue, rapide. On enchaîne Concorde, rue de Rivoli…

Mes temps de passage sont bons. Km 5: 22’13’’. Km 10: 44’36’’.

 

Les jambes vont bien mais la tête, pas terrible. L’idée de m’arrêter au Semi me traverse (Sensation bizarre, jamais l’idée d’abandonnait m’était venue….)

Km 15 : 1H07’00’’. C’est toujours bon,  les tendons d’Achille commencent à se réveiller, mais rien d’alarmant. Je me concentre sur la foule, je profite des animations.

Comme l’année dernière, il y a un monde au semi !!!! Sensation des cyclistes de Tour de France dans les cols alpins et pyrénéens.  Le temps de passage est toujours bon : 1H34’23’’.

Finalement je décide de continuer, je me fixe comme objectif le  30ème, l’appartement que nous avons loué est juste à coté.L’année dernière, j’avais loupé la Tour Eiffel, je me dis cette fois-ci hors de question  de la manquer. Les kilomètres défilent, le passage des quais et Tunnel. Un coup d’œil sur la gauche, elle est là !!!!! Mais comment je n’ai pas pu la voir l’année dernière….. Nous sommes au pied de la Tour Eiffel.

Km 30 : 02H15’05’’. Je suis toujours bon, je regarde mon Chrono, rapide calcul. Si je me mets à 12km/h, je finirais en moins de 3H15’. Et vlan….la tête a lâché prise, mes jambes vont biens, mes tendons signalent leurs présences mais honnêtement ce n’est pas douloureux, juste une gêne.  Et petit à petit, ma vitesse se réduit, aucune volonté de lutter contre, je descends à mon allure de footing.

Km35 : 02H38’55’’.Maintenant mon esprit se tourne vers ma sœur et mon père. Où sont-ils ? Comment vont-ils ? Vais-je réussir à les retrouver ? Et je continue sur mon allure de footing. Je franchis la ligne d’arrivée 

Mon temps est sans appel 3H14’02’’ 

Mon sentiment est partagé, j’ai fini alors que je ne pensais (voulais ?) pas aller au bout. J’aurais pu faire moins de 3H10. Les jambes étaient là. Dommage.

Je rejoins mon assistance, Laurent mon cousin. Il me renseigne sur les temps de passages de Katia et mon père. Ils sont sur une base de 5H10.  Je réalise quelques étirements et décident d’essayer de les rejoindre vers le KM 35 , vers Auteuil. Direction : le Metro et là catastrophe, je me trompe de ligne, rapide analyse, changement ici et ici. Je perds 25 mns. J’arrive enfin à la station de Métro voulu. Renseignement pris le parcours est à 200m. Mon erreur de parcours m’a du faire les manquer.

Je vois le panneau Km 34, j’entame ma remontée, je regarde mon Chrono, je suis une base de 12 à 12, 5. Km 35, 36, 37, 38, je ne les vois toujours pas.

Finalement je les récupère juste avant le Km 40. Katia est atteinte physiquement, mon père me paraît bien. Je discute avec lui. Je m’occupe du ravitaillement.C’est dur pour Katia, elle veut marcher, après un refus je lui accorde 100 M de marche, et lui demande/titille si elle a l’intention de passer la ligne d’arrivée en marchant.

Réponse négative, elle se bat avec elle-même. Elle est forte dans sa tête, physiquement elle doit souffrir mais sa volonté passe au-dessus. Je les relance continuellement. " Au bout c’est un rond point, après il y a l’arrivée ". Les hectomètres défilent. La ligne droite est là. C’est fait, ils franchissent la ligne d’arrivée.

                                                                      Ils sont Marathoniens.  

Peu importe le temps, ils ont été au bout de leurs forces, ils ont été costauds dans leurs têtes. 

En conclusion et au final, je retiendrais de ce MDP 2009 que je suis très fier d’eux. De ma sœur, qui malgré son opération a tenu à participer à ce marathon, de mon père qui il y des mois encore se battait contre un cancer.  

PS : Je m’excuse auprès de tous les kikoureurs. Je n’ai pas pu vous rencontrer.  

Nouvel objectif et nouveau CR à venir : la CCC (Et là je serais costaud dans la tête)

6 commentaires

Commentaire de mysterjoe posté le 15-04-2009 à 16:34:00

bravo pour ton temps et ta course, il faut bien du courage pour rajouter 8km à un marathon terminé, merci pour ton récit et bonne ccc

Commentaire de le Styx posté le 15-04-2009 à 17:04:00

Chapeau pour qq un qui n'y est pas : 3h14 + 8 bornes en rappel ! Bravo à la famille... je confirme, on se bat bien contre soi-même dans ce genre d'épreuves !!! Beau cr... bonne récup...

Commentaire de Trotteuse94 posté le 17-04-2009 à 18:54:00

Chapeau bas pour ta course avec les jambes sans la tête.... Moi qui pensait que c'était le tête le moteur des jambes et bien tu me prouves le contraire. Très bon temps, plus le rab.... et très beau récit. Bravo !!!!
Bravo également à ton père et ta soeur qui eux avaient plus la tête que les jambes !!!! Ils ont franchi la ligne d'arrivée et ça c'est déjà une très grande vitoire. Félicitations !!!
Bonne récup à vous tous et bonne préparation de la ccc pour toi.... Courage !
Agnès

Commentaire de Mustang posté le 18-04-2009 à 02:46:00

récit très émouvant! bravo pour ta détermination et celle de ta soeur et de ton père!

Commentaire de hagendaz posté le 18-04-2009 à 07:01:00

bravo à vous tous

Commentaire de loicm posté le 19-04-2009 à 18:15:00

Quelle famille !! Bravo à vous 3 !!
Et quel temps effectué , avec le mental resté dans l'appartement ... ca laisse reveur.

Bonne prépa CCC à toi !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !