Récit de la course : Marathon de Paris 2015, par Phénix

L'auteur : Phénix

La course : Marathon de Paris

Date : 12/4/2015

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 1067 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

201 autres récits :

Toi Paris, tu m'as pris dans tes bras.... MDP 2015

Si on m'avait dit, il y a deux ans que l'année de mes 40 ans, je participerai à une course aussi mythique que le marathon de Paris. Je pense que je n'aurais pas pris cette personne au sérieux ! Que de chemin parcouru depuis que j'ai accepté de remplacer à l'arraché un collègue à l'Ekiden de Grenoble en 2013 ! Depuis que je me suis mis à courir, j'adore cela, je m'éclate, je ne peux plus m'en passer...

Faire le récit d'une course aussi longue n'est pas un exercice facile. Aussi je profite d'avoir encore plein d'étoiles dans la tête pour m'y atteler...

 

 

Adepte de courses locales et saucisson comme dirait mon cher Bouk , c'est la première fois que je participe à une manifestation d'une telle envergure...  Cela risque d'être difficile pour moi qui suis plutôt un solitaire....

J-1 : Samedi 11 avril 2015

Je quitte provisoirement l'air « pur » Grenoblois, pour goûter aux particules fines parisiennes...

Devrai-je revenir dans un caisson hyperbare ?

Arrivée sur Paris.

Le temps est correct sans plus, mais il faut absolument qu'il pleuve pour faire baisser la pollution... Vais-je devoir chanter à tue tête dans les rues de Paris pour faire tomber cette eau providentielle ? Si je pouvais éviter ce serait bien... Je n'en veux pas autant aux Parisiens d'autant plus qu'ils excellent dans le « lancer de pavés... »

 

 

Je cours vers le salon du running, Parc des expositions, pour le retrait des dossards....

L'organisation est impressionnante. 15 min suffisent pour récupérer le saint Graal à épingler sur le Tshirt.

Un petit tour au salon, et là le monde est tel que je n'ai qu'une envie : m'en aller... Moi qui aime courir tranquille...

 

Et là !  miracle ! Il pleut !!!!!!!!! Jamais je n'aurai été aussi content d'être mouillé !

 

 

JOUR J

Lever 7 h, il fait beau, le ciel est bleu ! J'ai vraiment de la chance coté météo... (une fois de plus...)

Inscrit dans le sas 3 h 45, mon départ est prévu à 9h 15. J'arrive vers 8 h 45 au village pour poser mon sac et part rejoindre mon sas. Le monde est impressionnant, impossible d'y accéder....Il faut attendre le départ des 3h30 pour pouvoir accéder aux Champs Élysées.Compte tenu du monde présent dans mon sas, deux départs sont donnés....

L'ambiance est du tonnerre, la musique est à fond. Il y a déjà plein de monde sur les bas cotés pour encourager...

Le speaker annonce qu'un peu plus de 41 000 coureurs prendront le départ cette année. Il y avait 54 000 inscrits ! 13 000 inscriptions perdues, je trouve cela énorme ! Bon c'est autant de place de gagnées peut-être....

 

9h23 : ça y est le départ est donné : la course commence.

 

 

La descente des Champs Élysées est magique. Un petit regard derrière pour profiter de la vue mais je n'insiste pas car je n'ai qu'un m² autour de moi ! Impressionnant.... Je me cale sur 11,5 km/h et me fixe l'objectif de toujours garder de vue le gardien du temps... Ne pas s'emballer, surtout ne pas s'emballer....

Pourtant je grignote, je grignote... ( normal pour courir 3 h 45 , la moyenne est de 11,2 km/h...)

Partout tambours, fanfare, cris, nous accompagnent c'est grisant !

 

Km 5 : 1er ravitaillement :

C'est pour le coup n'importe quoi.... Les gens te bousculent, il y a des bouteilles partout sur presque un kilomètre. Les rigoles ruissellent d'eau Vittel, je trouve cela lamentable...quel gachis...Il en sera de même à chaque ravitaillement.... Je plains les agents d'entretien de la ville...Je décide donc de porter ma bouteille jusqu'à la première poubelle venue... Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières....

 

Km 10 : Je rentre dans le bois de Vincennes en 52', le timing est bon... Je découvre le château que je ne connaissais pas. C'est beau.... Mais que vois-je au loin ? C'est poilu , habillé en moule burnes, perruque fluo sur la tête, et ça se trémousse sous fond de musique techno ....Je n'en crois pas mes yeux. Suis-je passé par un vortex spatio-temporel ? Je suis déjà au bois de Boulogne ? Non non, Elles sont bien là aux bois de Vincennes... J'attendrai un peu plus loin pour la pose pipi.... Ceci dit l'ambiance qu'elles mettent est super...

 

Km 21,1 : Je fais mon semi en 1 h 52, Je n'ai aucune douleur, tout va bien pour l'instant pourvu que cela dure....

Après le deuxième passage par la Bastille, on aborde la série tant redoutée de tunnels...Les organisateurs ont placé d'énormes écrans géants à l’intérieur, mis des laser pour faire ambiance boite de nuit... Pas mal ! L'année prochaine il faudra encore penser à désodoriser tout cela, car il n'y a pas à dire... It doesn't smell like a flower...., so i hope you will wash it, wash it, and rince, rince rince  (three times...) next year....

Km 30 :

Un immense mur en carton intitulé (le mur des 30 km) nous attend , avenue du président Kennedy.

Là, Physikos commence à râler... Il est en pleine forme, et chose miraculeuse, il n'a pas mal aux genoux ! ce qui est merveilleux pour lui attendu que l'an passé à Annecy les douleurs étaient apparues dès le 23ème km ! Ce qui énerve le Physikos, c'est le mur des autres... qui cassent le rythme. Trop de coureurs s’arrêtent ou ralentissent en plein milieu forçant les suivants à les contourner, monter sur les trottoirs et là crac, les efforts supplémentaires me créent des contractures aux mollets.....NON ! C'est pas juste !!!!

Je place mon pied de manière à étirer les mollets en courant et je repars dare dare...

 

Km 35 : Entrée dans le bois de Boulogne … Cette fois ci c'est moi qui ressens le mur... je reduis mon allure de 11,5 km/h, je passe à 10,5 mais je continue... Mon time-keeper s'éloigne inexorablement, mais cela ne me donne pas de coup au moral... Je n'ai pas de douleurs physiques horribles hormis quelques contractures normales au mollet et surtout aux quadriceps... Pour moi c'est déjà une victoire d’égaliser mon temps d'Annecy mais sans douleur cette fois...)

Je prends mes gels hyper méga boostant et cela repart.

Mes copines fluo sont là pour m'encourager, et j'avoue c'est sympa ! Une belle brésilienne fait la samba un peu plus loin sous fond de percussion. Le déhanché est très agréable pour les yeux...

J'entends de nombreux encouragements du style ! « Allez Vincent, ne lâche rien... » ; « Allez Vincent t'es bientôt arrivé ! ». C'est galvanisant ! Je comprends l’intérêt de mettre les prénoms sur le dossard...

 

Km 40 : La machine se relance, je tiens le bon bout...

J'aborde enfin l'arrivée en 3 h 49', je suis aux anges ! Je bas mon record d'Annecy de 10 min environ et je n'ai pas eu mal aux genoux ! C'est en larmes (de joie bien sur!) que je passe la ligne d'arrivée.

 

Bravo aux organisateurs ! Merci aux spectateurs ! Vous nous avez permis de vivre des moments magiques et inoubliables !

 

La médaille de cette année est magnifique !

 

 

9 commentaires

Commentaire de Marielle13 posté le 14-04-2015 à 08:42:13

bravo pour ta course tres bien gérée et pour ton récit :-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 14-04-2015 à 10:18:23

Un récit BOURRE d'humour !!!
Merci pour ce retour d'expérience, bravo pour le chrono, et bienvenue dans les courses $$$ !!!

Commentaire de Phénix posté le 14-04-2015 à 14:32:56

Merci Bouk, quand je pense que pendant ce temps là tu faisais des galipettes...Tu aurais du venir à Paris, il y a des "murs " mais pas de ronces...
Quant aux courses $$$ ! il n'y a pas à dire c'est super bien organisé mais il y a trop de monde....

Commentaire de brague spirit posté le 14-04-2015 à 10:38:31

tu devrais transmettre ton récit à Anne.cela pourra lui donner des idées pour la canditature olympique(rince-rince-rince).
Récit vivant.Bravo

Commentaire de Phénix posté le 14-04-2015 à 14:39:01

Merci pour ton commentaire... mais je crains guère que Anne trouve mon idée intéressante... Mieux vaut passer l'éponge ... (sur cette proposition !)...

Commentaire de Jedi posté le 20-04-2015 à 23:04:04

Salut Physikos38, nous sommes au moins 2 Meylannais Finisher de ce marathon. Il est chouette ton récit. Par contre moi je me suis levé vers 5 heures du mat, pour le pti dèj. Et j'avais bien festoyé ! ;-) En tout cas félicitation pour ta perf.

Commentaire de Phénix posté le 28-04-2015 à 11:14:13

Merci Jedi ! Peut être aurons nous la chance de se rencontrer sur une course plus locale !

Commentaire de jazz posté le 22-04-2015 à 22:06:38

cool physikos, j'ai fait aussi 3h49 et j'étais aussi dans le sas 3h45.
paris, c'est chère mais ça a vraiment d'la gueule
jazz du 69

Commentaire de Phénix posté le 28-04-2015 à 11:16:03

Tout à fait ! On a du se voir sans se voir alors... Bravo à toi !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.51 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !