Récit de la course : Marathon de Paris 2008, par Jipé

L'auteur : Jipé

La course : Marathon de Paris

Date : 6/4/2008

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 1377 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

199 autres récits :

Ca y est je suis un marathonien

A l'origine

Parisien depuis 9 ans, je suis muté cet été. En quête d'un défi pédestre, je succombe aux assauts de mon beau-frère Eric pour me lancer sur mon premier marathon. Après de courtes délibérations, Paris gagne devant la Rochelle et le Mont St Michel (l'organisation est plus simple).

Des amis coureurs nous prédisent 3h15 mais peut être plus. En effet, nous sommes des bleus et nous ne connaissons pas la distance. De ce fait, nous optons sur un entraînement plus difficile car la guerre devrait en être plus facile . Le choix s'arrête donc sur le plan pour 3h du hors série marathon de Running Attitude. Objectif de façade sera moins de 3h30 mais nous visons les 3h15.

Préparation

Aoutch, qu'avons nous fait. J'ai du mal à encaisser les 4 séances par semaine. Le changement de rythme est trop brusque je pense. J'arrive à courir 4 à 5 fois par semaine pendant les vacances. Mais avec le boulot, les missions, et le stress de la vie à Paris, c'est chaud. En gros je craque 3 fois dont la dernière 2 semaines avant l'objectif. Mon déplacement hors métropole m'a fatigué. Je décide de terminer mon plan en faisant du jus. 

Le week-end avant

Vendredi j'accueille Eric et nous allons tout droit à la foire expo. Nous y dépenserons trop d'argent. Achat de gel pour se rassurer car nous en avions déjà, mais ceux là avaient l'air mieux. Et hop . Découverte d'un short tip-top . Et hop (bis). Wouahh des buff Hello Kitty pour mes filles . Et hop (ter) ... c'est ma femme qui était contente . Nous y retournerons même samedi pour parfaire les achats (j'habite juste à coté de la porte de Versailles), mais j'ai arreté de compter mes dépenses - presque - inutiles .

Le jour J

Levé 5h30. J'ai le gros moral. J'ai même un peu trop confiance à mon gout. Un brin d'auto-suffisance je dirai même. Je traîne Eric au point de rendez-vous des Kikous. Je vois le Ch'tigrincheux et Madame, Taz et Domi et la famille Calou et j'entrevois aussi rapidement Nono, Coli, Moumie et d'autres. Mon beauf s'impatiente je quitte donc rapidement sans faire le tour de l'assistance pour leur souhaiter bonne course. Désolé pour ce manque de politesse . L'impatience et l'excitation surement ... Dans le SAS tout se passe bien. La présence d'urinoir va me permettre de laisser mon stress jouer avec ma vessie .

La course 

8h45 c'est le grand départ. J'ai des fourmis dans les jambes . Ma tactique est la suivante. Profiter de la descente du début pour me mettre devant les meneurs en 3h15. Puis faire la course à la Garmin seul, à mon rythme avec les meneurs en réserve de la république.

Km 1 à 10 en 44:07. Je tiens mes temps sans forcer. Jambes : très bien . Moral : ok.

Km 10 à 20 en 44:01. Les bonnes sensations sont toujours là. Jambes : très bien . Moral : ok .

Km 20 à 30 en 44:53. Alerte !!! Mais qui m'a foutu un tunnel aussi long. Les 3 suivants sont un calvaire. Je commence à subir. Jambes : elles sont là, je les sens bien. Elles me disent même qu'elles en ont marre de courir . Moral : mouais bof .

Km 30 à 40 en 54:40. L'enfoiré de mur m'attendait . Il était là, juste derrière mes mollets à attendre sournoisement son tour. Je suis respectueux du personnage donc je ralentis, et nous faisons un brin de chemin ensemble. Je (re)prends un des gels miracles (un de ceux achetés à la foire expo ) et je lui dis que je dois reprendre mon rythme. Mon objectif est encore à porté de mizuno. Il serait sympa de me laisser tranquille. Et ... que neni. Le salopiaud restera avec moi jusqu'à la fin . J'ai même du m'arrêter pour laisser passer une crampe . Jambes : plus que ko . Moral : ch'suis au fond du sac . Je me raccroche comme je peux au 3h30 en regardant passer les meneurs jaunes.

Km 40 à 42 en trop de temps qu'il n'en faut pour se dire des choses pas sympa à soi même. Je regarde les gens accélerer et, sur le moment, je ravale mon amour propre .

Ambiance : je remercie tout particulièrement ma femme et mes filles qui ont fait, elles aussi, leur marathon en métro pour me voir à plusieurs endroits . Votre présence au 35è quand j'étais au bord du gouffre m'a vraiment aidé à tenir . Merci mon amour de me suivre dans mes délires . Mais je tiens aussi à vous remercier vous, les Kikoureurs, pour votre soutien et vos conseils avant et pendant la course. Une tendre attention sera aussi portée sur la famille Calou qui guettait tous les Kikoureurs pour les porter avec leurs encouragements . Encore merci.

L'arrivée

Au bout de 3h24 je n'ai qu'une seule idée : où sont les toilettes !!! 3h30 à tenir pour se voir dire que les toilettes les plus proches sont réservées aux secours. Me voila donc à marcher en crabe à la recherche des urinoirs. Mais le plus dur ne fut pas de tenir jusqu'à ces magnifiques bornes bleues ... ce fut d'y monter !! Nous en rigolions avec d'autres coureurs tout aussi stupide que moi devant cette épreuve inattendue . J'ai eu du mal à me changer aussi ... m'enfin j'ai retrouvé avec joie ma famille et nous nous en sommes retournés chez nous.

En conclusion 

Avec le recul, je comprends mes erreurs. Un plan qui ne me convennait pas et pas assez de sortie longue. Peut être aussi que je suis allé trop vite et que mes objectifs étaient trop élevés pour une première fois ? Surement même mais je crois surtout que je n'avais jamais couru assez longtemps pour présenter mes muscles à la souffrance qui arrive dans la durée .

Je me suis vraiment maudit pendant la course pour cette confiance arrogante qui m'a valu de souffrir 12 bornes. Mais maintenant que j'ai découvert le marathon, je sais pourquoi tant de gens veulent le faire au moins un fois dans leur vie. Il amène un changement intérieur. Il nous force à nous dépasser à un moment ou un autre. Tenir le plus longtemps possible, serrer les dents et ne pas craquer . Je suis dorénavant fier de ma performance et aussi, je pense avoir reçu une bonne dose d'humilité .

11 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-04-2008 à 20:12:00

3h24 et tu te plains. Moi aussi j'ai fait mon premier marathon dans ces eaux-là et je m'aperçois avec le recul que c'était un très bon temps. Vraiment bravo Jipé !

Commentaire de KIKIVAL posté le 07-04-2008 à 21:06:00

Jipé, super sympa ton recit, je vois comme tu as souffert, je suis sur qu'entre le 35 et le 40 tu t'es dit cette fameuse phrase "plus jamais ça". comme dit le lutin tu sais 3h24 c'est ton 1er c'est vraiment bien je t'assure. Je confirme pas terrible ce tunnel!!! bonne recup
a bientôt
kiki

Commentaire de hellaumax posté le 07-04-2008 à 22:02:00

Bravo Jipé, c'est vraiment une très belle performance! Ah, elle était dure, la fin de parcours!

Commentaire de Yannael posté le 08-04-2008 à 12:51:00

Bravo pour ta course, et l'humour qui imprègne ton récit !
Ah, ce fameux tunnel des Tuileries au 27e ... qu'il est long !
Bonne récup.

Commentaire de guirlande posté le 08-04-2008 à 15:20:00

Bravo Mr le marathonien et ce qui ne détruit pas rend plus fort.

Commentaire de calimero posté le 08-04-2008 à 21:13:00

1er Marathon en 3h24'!! Je pense que c'est plus qu'honnête non?
le 1er sert surtout en emmagasiner de l'expérience (comme ne surtout pas prendre un nouveau gel avant de l'avoir testé à l'entraînement!!!, pour le suivant tu pourras sans doute les faire tes 3h15!
Bravo encore!!

Commentaire de titifb posté le 09-04-2008 à 08:32:00

Bravo JP sois pas déçu, le marathon, c'est toujours une leçon, une chose que l'on doit apprendre sur soi. Une aventure intérieure...Tu feras mieux après une analyse de divers paramètres à étudier à tête reposée.
Au plaisir JP, franchement c'est déjà super bien...

Commentaire de taz28 posté le 09-04-2008 à 20:35:00

Ce fut un plaisir de te voir vite fait au départ le matin, un peu court, mais bien quand même !!

Bravo à toi pour ta course et ce récit !!

Bisoussssss

Taz

Commentaire de _azerty posté le 10-04-2008 à 08:33:00

C'était très sympa d'être au RDV du matin.

Tres belle perf pour une première

A bientôt
Domi





Commentaire de chris78 posté le 15-04-2008 à 13:34:00

Merci Jipé pour ce récit, très drôle. La rencontre du mur est excellente, j'y repenserai certainement lors de mon prochain marathon !
a +
Chris

Commentaire de La cigogne posté le 16-04-2008 à 07:01:00

Salut,
Je te retourne la politesse.....
Les 1ères fois çà pique !!! Mais çà y est, tu es marathonien et ce n'est pas rien. Premier chrono plus qu'honorable. Bravo et bonne récup.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !