Récit de la course : Sur les Traces des Ducs de Savoie 2019, par pinpin

L'auteur : pinpin

La course : Sur les Traces des Ducs de Savoie

Date : 28/8/2019

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 832 vues

Distance : 145km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

101 autres récits :

TDS Tour des ducs de Savoie 28 août 2019

Tour des ducs de Savoie 28 août 2019 

Voici le compte rendu de mon épouse envoyé aux coureurs de notre association (j 'ai ajouté 3 lignes pour présenter les suiveurs)

Jean-Philippe ou JP (mon mari)

Patrice (un ami qui me prépare les plans d'entrainements)

Céline, Doris et Mumu (3 copines de l'association)

Je pense que je peux dire notre TDS car Jean Philippe m’a énormément aidé, soutenu et cela a été un travail d’équipe. Il a géré toute l’intendance, ce qui n’est pas une mince affaire de choisir la bonne compote , le bon tee shirt ... quand je ne voulais plus rien entendre... 

Je remercie évidemment Patrice qui m’a accompagné sur cette longue prépa, toujours présent sur les épreuves stratégiques, les entrainements clés .. mais en toute discrétion . 

et enfin MERCI à vous TOUS pour vos messages encouragements ...votre soutien. 

Je m’étais régalée sur la CCC en aout 2018, encouragée par jean Philippe, j’ai donc décidé de renouveler l’expérience en mettant la barre un peu plus haut. Je m’inscris donc sur la TDS ...la course la plus nature, la plus technique de la semaine UTMB ... j’aimais bien la présentation. 

L’organisation prévoit un nouveau parcours pour 2019 : en ajoutant 25km et 2000D+ soit un parcours de toute beauté de 146km et 9100D+ mais aussi plus difficile plus technique 

Le processus d’inscription est le même que pour la CCC, tirage au sort positif le 10 janvier . 

Très rapidement Patrice m’a donné les objectifs, les grandes lignes de l’entrainement pour les 8 prochains mois. 

Les 2 dernières semaines avant la course phase d’affûtage , j’avoue j’ai beaucoup de doutes, l’analyse du parcours, des difficultés m’inquiètent ... c’est beaucoup plus dur que la CCC, je mettrai 2 fois plus de temps , comment gérer une très grosse journée + une nuit et une autre journée .... Et si je me prends l’orage en pleine montagne .... bref le stress monte ... et je me bloque le dos à 10 jours du départ ... petite visite chez Osteo ... et repos obligatoire jusqu’à la course ... 

Je peaufine la préparation du matériel ( tenue chaude , tenue froide .. ) nourriture, matériel obligatoire, et JP me prépare un plan de course avec plusieurs options ( je garderai avec moi un plan en 32 h et un 34h ). Nous analysons le parcours, les endroits où il pourra venir. 

Mardi 27 aout : départ en début d’après midi avec Jean Philippe et Patrice , direction Courmayeur . 

L’organisation nous a envoyé un message confirmant que le pack de base pour le matériel obligatoire est retenu : ni pack canicule , ni pack grand froid . Ils nous confirment également que le parcours normal est maintenu les conditions météo ne devraient pas être trop mauvaises ) ☺ 

Je récupère mon dossard assez facilement après contrôle du sac et matériel obligatoire. ( il y a bcp moins de monde que à Chamonix l’an dernier ) 

Nous faisons un petit tour dans Courmayeur pour repérer la ligne de départ ... passage à l’hôtel puis au camping où loge Patrice , petit diner .... Polenta nature ... 

A la fin du repas il commence à pleuvoir ... nous laissons le pauvre Patrice sous sa tente sous la pluie .... 

Vite au dodo ... la nuit va être courte, pas facile de dormir ... 

2H15 : réveil, rapide déjeuner ( gâteau sport ) et départ vers la ligne de départ ... nous déposons les sacs de délestage ( un pour Beaufort et un pour l’arrivée ) 

3H30 je suis sur la ligne ... pas devant mais pas trop loin ... pendant cette 1⁄2 h d’attente , je pense à toute cette prépa, à tout le monde qui est derrière moi ... à la chance que j’ai d’être là .... J’y pense depuis 8 mois ... 

petit briefing , discours, la musique ... l’émotion monte ... 

4H : GO GO ... petit tour dans Courmayeur , je suis étonnée de voir tout ce monde à une heure si matinale... 

Vers Lac Combal ( 15km 1316D+) 

Très vite nous passons sur une piste, c’est parti pour la première ascension, cela passe plutôt bien... 1er ravito, je prends juste un peu d’eau ... l’ascension continue jusqu’à la crête du mont Favre ... montée en single, je suis le rythme des coureurs me précédant ... pas très facile de doubler et c’est le début il ne faut pas trop s’enflammer même si les premières barrières horaires sont assez courtes, il ne faut pas trop trainer... 

je me retourne j’admire ce flot de frontales ... y a pas mal de monde derrière moi ... ☺ 

Puis première descente vers le lac Combal ... je sais que je vais retrouver JP et Patrice, je prends le temps de me ravitailler ... le jour se lève... le paysage est magnifique. 

Vers Col du petit st Bernard ( 36km- 2442D+) 

La première difficulté sera la montée au Col Chavannes, le point culminant de la course 2603m ... elle pique cette montée .. Nous sommes à 20km de course et nous avons fait 1981mde D+ depuis le départ ... Puis une descente nous amène en 8km à Alpetta ... cette descente est assez longue, plutôt pénible pour moi ... je me fais beaucoup doubler mais je ne veux pas trop solliciter mes cuisses en descente dès le début de la course... puis à nouveau une montée en palier pour finir par un mur vers le col du petit Saint Bernard .... JP et Patrice sont en haut, ils m’encouragent... que c’est bon ... 

Un petit ravito ... nous avons fait 35km .... 

Vers Bourg St Maurice ( 50km- 2466D+

Une descente de 15km nous attend ...Sur les conseils de tous, je la ferai tranquille, il ne faut pas s’ emballer ... « la course ne commence que après bourg St Maurice... » 

Arrivée à Bourg St Maurice , le RAVITO est en plein milieu de la ville , plutôt petit pour un 1er ravito avec assistance ... je prends le temps de manger, du riz et du bouillon ... un peu de gâteau 

marbré , banane , je remets de la NOK sur les pieds ... je sais ce qui m’attend derrière « la fameuse montée » vers le passeur de Pralognan .... Tout le monde redoute ce passage ... 

Vers le passeur de Pralognan ( 62km 4373D+) 

Nous en avions fait une bonne partie de ce passage en reconnaissance cet été avec Aurélien (mon cadet) et JP ... je sais à quoi m’attendre ... le ravito m’a redonné la pêche .. je suis bien ... la montée commence par une très belle pente jusqu’au fort du Truc. ça passe bien ... puis j’enchaine jusqu’au fort Platte ( 1100D+ en 6km ) ... je pense que peu de personne me double sur cette section ...la reconnaissance de cet été m’a beaucoup aidé . 

Au fort de Platte petit coucou à Patrice et JP ... puis je remplis les gourdes... je sais qu’il n’y a pas de ravito avant 10km et quasiment 900D+ ... 

Passage par le Col Forclaz, puis une descente vers un petit lac, passage dans les pâturages, nous croisons un troupeau de chèvres, les paysages sont magnifiques, sauvages ... et enfin arrive le mur vers le passeur de Pralognan ... il fait beau ( des coureurs plus tard prendrons la pluie)... j’aperçois les bénévoles qui nous attendent pour le contrôle. Ils nous mettent en garde sur la descente ... attention il y a des cordes pour vous aider ...... je prends mon temps, un coureur 

devant n’est pas rassuré ... il y a une centaine de mètres vraiment technique puis la descente est un peu plus simple ( il reste beaucoup de cailloux ) pour finalement retrouver une piste jusqu’au Cormet de Roselend ... je retrouve Jp et Patrice. 

Cormet de Roselend ( 67km 4389D+) nouveau ravito je me force à manger je sens bien que j’ai puisé dans les réserves ... ... mais le prochain ravito solide n’est que à Beaufort dans 26km ... je repars avec quelques trucs à manger et en particulier la fameuse purée de patate douce que JP m’a préparé il y a 2 jours ... 

Vers la Gittaz ( 75Km, 4764D+) 

Nous avions reconnu ce passage jusqu’à beaufort avec JP lors de notre WE chez Catherine 2 semaines avant ... encore merci Catherine car là encore le fait de connaître le parcours m’a beaucoup aidé. 

Nous partons vers le col de la Sauce par une montée plutôt agréable puis une très belle descente par le chemin du curé de toute beauté jusqu’à la Gittaz ... 

A la Gittaz nous avons un point avec un ravito liquide et toujours du bouillon et des vermicelles ... je demande à JP des compotes ... Mon genou droit commence à vraiment me gêner... Patrice demande a une infirmière pour me mettre un strap mais elle me conseille de voir un kiné à Beaufort... je ferai avec mais je sais que la descente va être compliquée .... 

Vers Beaufort ( 93km, 5850D+) 

La montée vers le col D’Ani commence par une montée en lacets assez régulière puis très vite nous devons monter droit dans la pente ... à plusieurs reprises on a l’impression que la montée est finie ... mais non il y a à nouveau une belle petite pente .... Arrivée en haut du col, tout le monde est fracassé .... le soleil se couche , il commence à faire frais , j’enfile mon coupe-vent .... 

Puis descente dans les alpages, puis un chemin de traverse sur la crête très agréable nous mène au pied du Pas d’outray .... A nouveau quelques mètres de D+ à franchir pour arriver au sommet où les bénévoles nous attendent... je sors la frontale la nuit est quasiment tombée ... et je vais entamer la très longue descente vers Beaufort ... le début est assez abrupte dans les cailloux puis nous trouvons un chemin en forêt , il faut être vigilant à chaque instant , il y a des cailloux des racines ... mon genou est douloureux .... 

Je passe devant le Chalet de Catherine ... une petite photo comme convenu ... le ravito de Beaufort se rapproche ... nous traversons le village ,qui est animé en ce samedi soir ... 

Le ravito se trouve dans un gymnase, il y a de la place, je m’installe avec JP qui a le droit de m’aider. J’essaie de manger du riz et bouillon, je me change pour la nuit et je demande à voir un kiné pour mon genou ... il y a du monde partout à l’infirmerie .. on me dit qu’il y a bcp d’abandons... certains en profitent pour dormir .... 

On me trouve finalement une place sur les tapis de gym ... 

Le kiné me met un strap sur les 2 genoux .... Cela fait déjà 50 min que je suis arrêtée ... il est grand temps de repartir .... 

Vers Le Col du Joly (114km, 7694D+) 

Parcours commence sur une piste de VTT ... je suis un moment seule ... 

Hauteluce , à nouveau petit ravito , arrêt assez rapide je recroise à nouveau JP & Patrice ... je sais que je les reverrai « demain matin » ... ils vont aller aux Contamines essayer de dormir un peu... 

A la sortie de Hauteluce je croise quelques coureurs qui se sont allongés à même le sol ... sur le bas côté. 

Le parcours monte régulièrement en lacets je suis seule, je rejoins quelques coureurs ... je suis plutôt bien la nuit est claire pas trop froide .... Nous traversons des pâturages, le bruit des cloches de vaches rythme ma progression ... nous croisons des bénévoles qui nous annoncent 2 km jusqu’au col Very et 8 km vers le Col Joly .. le col se fait attendre ... traversée de pâturages puis une nouvelle montée assez boueuse avec quelques passages difficiles en dévers ... nous arrivons enfin au col Joly ... ravito je prends un peu de bouillon ... j’essaie de manger c’est difficile ... 

Vers les Contamines ( 123km- 7725D+) 

Descente direction Notre dame de la Gorge ... au début sur la piste mais très vite nous sommes sur un chemin assez escarpé avec des racines , des marches ... mon genou ne me permet pas d’aller très vite , mais la douleur est supportable et ne s’empire pas ... OUF ... 

Passage à Notre Dame de la Gorge ( c’est toujours aussi beau souvenir de la course la Montagn’ard en juin 2018 ...) je reconnais les 4 km environ de chemin quasi plat et monotone jusqu’aux Contamines ... qui semble interminable jusqu’au ravito ... vite je sais que JP , Patrice mais également Celine , Doris , et Mumu doivent attendre... cela va être trop bon de les retrouver ... Ah ... enfin je les aperçois ... Cool ... je vais vite me ravitailler avec JP , une seule personne peut rentrer dans la tente avec moi... ils m’attendent dehors ... je ne veux plus rien manger... pourtant il reste encore une très belle montée ... je me force ... je ressors de la tente , il fait presque jour ... Des journalistes m’interviewent ... ( journal de TF1) ... puis je retrouve « mes supporters » ... on discutent un peu, j’en ai plein les jambes ... et pourtant il me reste le col du tricot la dernière grosse difficulté.... Courage ... je ne sais plus si je veux des montées , des descentes qui me font mal au genou .... 

Je resterai bien avec eux plus longtemps .... 

Courage .... je demande à mes jambes de tenir pour un dernier effort .. 

Vers les Houches ( 139km, 8983D+) 

La montée vers le chalet du truc passe finalement plutôt bien , nous discutons entre coureurs , nous avons tous le même constat , nous n’arrivons plus à manger .... Cela me rassure ... 

Puis on aperçoit le mur vers le col du tricot, montée en lacet... je ne regarde pas trop le sommet pour ne pas me décourager ... et j’avance... je double quelques coureurs ... finalement arrivée au sommet je profite du paysage il fait très beau c’est magnifique ... 

je sais qu’il me reste à gérer la descente mais je commence à me dire que c’est gagné ... la descente est assez technique pas mal de cailloux puis une montée vers Bellevue ... je l’avais oublié celle-ci ... des passages techniques avec à nouveau quelques câbles pour se tenir ... puis la descente vers les Houches en sous bois 

Mais il me semble qu’il y a quelqu ‘un que je connais, Mumu est venue à ma rencontre , c’est trop cool même si nous sommes sur une route goudronnée, nous discutons j’oublie la douleur 

... puis Doris et Celine sont là aussi nous courons toutes les 4 jusqu’ aux Houches ...c’est super sympa ... Il commence à faire chaud ... 

Vers Chamonix ( 146,9km , 9113D+) 

Passage rapide au ravito des Houches changement de tee shirt .. puis départ pour les 8 derniers kilomètres avec JP .. il s’agit d’un chemin en forêt en faux plat montant ... nous altérnons course et marche rapide ... plusieurs coureurs me doublent dont un qui a encore assez d’énergie pour faire un sprint ... !!!! 

Puis j’aperçois l’église de Chamonix ... nous entrons dans la ville... tout le monde m’applaudit me félicite .. c’est exceptionnel ... .. 

quelle ambiance ... quelle joie ... quel bonheur ... je regarde le ciel ... je suis tellement heureuse ... j’ai les larmes qui montent ... merci de m’avoir permis de réaliser ce 

beau challenge ... C’était inoubliable ....J’ai trop hâte que ça recommence ... !!!!!!! 

Je termine en 31h40 ces 146,9km , 260e au scratch et 26e femme .... 

Et ravie de retrouver mes supportrices et supporters et de boire un verre avec eux dans les rues de Chamonix qui ne vivent que pour UTMB cette semaine là.

5 commentaires

Commentaire de patrovite69 posté le 12-09-2019 à 18:27:36

Félicitations pour ta course , le suivi a été actif entre 2 patients. Bonne récupération

Commentaire de shef posté le 12-09-2019 à 19:57:30

Bravo, belle course !

Commentaire de Mazouth posté le 13-09-2019 à 08:41:38

Ça c'est du costaud ! Bravo !

Commentaire de franck de Brignais posté le 13-09-2019 à 23:15:16

Très impressionnante !... tu as géré cette course très difficile, qui nécessite de relancer jusqu'à la fin, de main de maître !
Super de te voir à l'arrivée !
Et maintenant ? Quel est le prochain objectif ??

Commentaire de pinpin posté le 15-09-2019 à 22:16:09

Merci pour vos messages. Pour le moment, vélo pendant quelques semaines pour soigner une tendinite au pied avant de fixer le prochain objectif.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !