Récit de la course : Sur les Traces des Ducs de Savoie 2013, par Louol

L'auteur : Louol

La course : Sur les Traces des Ducs de Savoie

Date : 28/8/2013

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 703 vues

Distance : 119km

Objectif : Terminer

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

94 autres récits :

TDS - Tour De Satifaction - 2013

ETAT CIVIL :

Etat Civil au 29 Avril 2012             Etat Civil au 28 Août 2013

Louol (Virgile)                                  Louol (Virgile)                                  

34 ans, 1m78, 83 kgs                       34 ans, 1m78, 77 kgs

1er vrai trail 30km en IDF                 3ème départ pour un 100bornes trail

remis d'une entorse et                      aucun soucis de santé

Champion de glissade en forêt           J'ai perdu mon titre :(

 

 

ANTECEDANT :

Arrivé tardivement sur le monde du trail et retardé par de petit pépin sur 2 années, me voici au 28 Août 2013 au départ de la TDS.

Après un échec au 75ème kilomètres de l'Andorra-trail (112kms) et pourtant en lice pour finir avec le dernier français  accompagné de deux espagnols je me réserve le droit de soulager mon TFL gauche en feu.

Puis me repli sur la 6000D avec ce même TFL mais bizarrement qu'en on nous dit qu'on peu courir avec c'est vrai !!!!! Mais ça brûle, ça grince, ça picote GRAVE!!!!!!!

Programme de fou pour ces prochains 6 mois avec boulimie de trail !!!!

     - Eco-trail Paris 80 kms

Et bien l'apprentissage continu Eco-trail difficile dès le 13ème kilomètres crampes aux ischios-jambiers me fais rammasser sur l'ensemble du parcours

     - Trail du Malpassants 27 kms

du mieux pour finir mon stage montagne d'une semaine et apprendre à descendre la montagne (à cheval!!!!) et encore ces fichues crampes uniquement dans les 2 derniers kilomètres .... Ouuuufffff!!!!!!!

     - Maxi-Race Annecy 86 kms

Annulée en raison du mauvais temps, heureusement je serai parti fatigué......

     - Montagn'hard 105 kms

Parti fatigué ...... Limite moins de cerne en arrivant sur la ligne en fond de classement, montagn'hard tu portes bien ton nom!!!!!!

Fabuleuse!!!!!!!!!!

     - TDS 119 kms

Une aventure dans la continuité avec une grosse envie de bien faire....

 

Je fini ma saison 2012-2013 en espérent faire une bonne course propre, engagé avec le plein de plaisir et d'image de la montagne ains que du monde du trail.

ET pourtant ....!?

 

MATERIEL ET STRATEGIE :

 

Matériel :

 

Progrid 3.0

sac à dos S-Lab 12l
1,5l Camel eau claire + bidon 700ml au sodium/magnésium
barre fruits énergétiques + compotes + coup de fouet + stique lait sucré

2 frontales et 3ème de secours

 Casquette
 
Matériel obligatoire
 

Stratégie :

 

montée en rando et descendre en courant

 

Points d'attaques :

 

     - Col du Petit Saint Bernard - Bourg Saint Maurice

     - Col du Joly - les Contamines

     - Les Houches - Chamonix

 

Ravitaillements :

 

     - 15 minutes d'arrêt, 15 minutes ! A Bourg Saint Maurice, Cormet de Roseland, les Contamines

 

     -  le reste 5 minutes

   

Points Importants à respecter :

 

     - garder un rythme régulier

     - ATTENTION A LA DESCENTE DU PASSEUR DE PRALOGNAN - TECHNIQUE

     - GARDER DE LA FRAICHEUR AU CORMET DE ROSELAND
 
Objectifs :
 
     - 1er : Finir
     - 2ème : si possible en 29h50
     - 3ème : faire mieux (temps optimisé 27h08, j'y crois pas trop)
 
 
 

LE JOUR - J, LA TDS!!!!!

 
AU PETIT MATIN,  5h Cham' s'éveille....
Après avoir bouclé mon sac et fini les préparatifs encore une fois sur le tard 23h sonne et me voilà au lit dans une chambre de 4 avec deux Italiens (CCC et UTMB) et un 4ème qui doit monter sur les hauteurs du Massif... si j'ai bien compris, pas sûr!!!
 
Le réveil arrive je me prépare dans le noir sans trop faire de bruit et me sauve direct dans la salle à manger ou je retrouve mes compagnons rencontrés de l'avant veille un Japonais, Un canadien vivant en Allemagne et un Français qui se sauvent pour gagner les bus.
 
Je discute un peu avec le responsable du matin p'tit dej qui s'avère être une ancien trailers et pionniers du genre sur l'UTMB en me disant que pour la 1ère ils ont fait 22 kilomètres avec 5 points de ravitaillement et que les gens les prenaient pour des FOUS!!!!!!! Etonnant, non !?
 
ARFFFFFFF!!!!!!! encore limite aux niveaux des horaires, les BH j'ai vu et connu ça depuis Andorre alors on se dépêche et "filaténis" j'imprime de mon timbre de vois "Je suis en retard, merci à bientôt". Et ces parti la course ....
Le sac de course, le sac de prépa, les sacs pour la course et le sac de séjour je me transforme en Sherpa et cours à la voiture, roule "doucement" au parking et de nouveau on oublie pas de mettre ses chaussures trails, ses bâtons (pas comme la Montagn'hard ou j'ai fais un AR voiture 3 minutes avant le départ :()
 
Je cours dans les rues désertes de Cham à 5h15.
 
J'attrape l'avant dernier bus et je pense que le gars encore plus en retard que moi ,sur le parking, ai pu prendre le dernier, enfin j'espère....
En tout cas j'ai évité de prendre la voiture pour passer le tunnel et surtout la galère pour aller rechercher le véhicule, bref "ça c'est fait !!!"
 
LE BUS et le DEPART
 
Première pour moi la navette, OK deuxième après l'abandon sur l'Andorra-Trail merci de le rappeler, je découvre et je sue à petite goûte. Merci à mon voisin qui n'a pas bronché sur mon état potentiel.
Vérification matériel rien oublié "ok" c'est bon et puis bha on est partie vers Courmayeur donc fatidiquement....
 
Tunnel calme des enfants sont entrain de jouer et de discuter avec le papa de l'autre côté du couloir et je m'aperçois que toute la petite famille l'accompagne (hhhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaa si Madame et petit bonhomme pouvaient être là!!!!! faudra faire vite pour les retrouver.)
 
On voit plein de coureurs qui remonte à pied et on nous à concocté un petit tracé touristique jusqu'au départ.
 
Il y a un gros centre et plein de gens y reste assis dans le hall et il y a une cafétéria je me sauve en suivant la procession de coureur vers le départ le dernier bus passe et on remonte, on remonte vers des bars et là encore plein de monde, petit café, chocolat, Génépi, p'tit déj.
 
La ligne de départ est déjà bien remplis je vais tout au fond en remontant celle-ci et dépose mon premier sac qui ira vers le Cormet de Roseland et garde le second jusqu'à 5 minutes du départ. J'en profite pour observer les coureurs à l'arrière sur mon banc tout emmitouflé, j'essaie de fermer les yeux mais bon pour plus tard je pense !!!! En effet ça sera et là je ne le savait pas encore... dans 29h!!!
 
Tout le monde se rapproche de la ligne je fais de même et une petite dernière visite dans le parc et rend mon sac qui retournera sur Cham' bien plus vite que moi puis retourne en queue de peloton pour rester calme au départ. Ayant usé les fonds des classements sur les Ultras je suis là ou il faut ...derrière...
 
Grosse ambiance et nous voilà partis ca marche dans un premier temps puis cours et non on marche comme ça jusqu'au goulot moins de 500m après le départ et un monde fou ça n'arrête pas jusqu'au premier passage sur les chemins en terre de notre périple.
 
Ha oui, l'hélicoptère. Hallucinant il volait partout on pouvait suivre la progression des premiers et je l'ai vu au loin "la vache ils (les 1er) sont déjà loin".
Déception j'ai pas pu les voir dans la 1ere partie de la bosse, sniffff!
 
 
COURMAYEUR - MAISON VIEILLE/CHERCROUIT - ARETE MONT FAVRE
 
Je remonte la file de coureur ça papote, ça rigole certain grimace déjà et d'autres redescendes.
 
Je me sent bien et sort les bâtons uniquement dans le premier chemin et pas facile de pousser de dessus au risque de blesser le gars ou la dame derrière moi alors je les utilises pas de façon optimal mais au moins ils m'aident.
 
Quand même au départ il faudrait interdire les bâtons car bon nombre son dangereux et avec l'euphorie du départ ils ne font pas attention ceci rajoute de la difficulté au people que l'on aient, pourtant c'est notre folklore.
 
Je continue mon petit bonhomme de chemin écoute les rigolos, observe le fond de vallée découvre ce magnifique paysage Italien avec ses forêts et son serpentin de petit sommet de mélèze et de sapin qui part à l'opposé de nous avec une légère luminosité grandissante et un ciel bleu comme les yeux de ma douce... Euh, non pardon ils sont vert !!!
 
1ère demi montée en mode rando réussit  
 
POINTAGE : MAISON VIEILLE/CHERCROUIT
 
TEMPS                           :   1h22'28
Place scratch au point :   1169
Vitesse de la zone        :    4,79 km/h
 
Arrêt éclaire au ravitaillement qui est tout petit et pas d'accès possible au fromage d'ailleurs le plateau est partie lui aussi au ravitaillement, je l'attend ... pas grave j'ai ce qu'il faut encore.  
 
Et j'en double, pas de surprise à ce moment vu mon départ prudent. Et puis la montée, les côtes c'est mon points fort. Ce qui me marque le plus c'est le manque d'essoufflement après 1h30 de côte. Pas de mal nul part tout est au vert (la j'aurais pu le dire ... Pour les yeux de Ma Dame )
 
Les premiers bouchons arrivent et l'attente, une attente des plus magnifique car sur l'autre versant celui que nous longeons est celui du Mont-Blanc avec ses glaciers, ses pentes rocailleuses et vertigineuses où trailers reporters se feront une joie de nous stopper 10 secondes...
Que leur redire ? Rien, juste profiter et enregistrer ces images dans mon esprit car pour moi tout ce qui reste à l'esprit c'est pour la vie!!!!!
 
Allez hop !!!!! au réveil sur ceux et on continus sur les pentes douces qui nous mènent à l'arête du Mont-Favre par ce chemin sur la ligne d'altitude et une vue imprenable sur ce Serpent humain qui avance d'un seul pas sur des kilomètres... Là j'aurais aimé être à la place des passagers des hélicoptères pour visualiser ce spectacle hors norme dans un cadre idyllique.
 
Quelques places gagnées, toujours pas d'essoufflement prononcé ....
 
 
POINTAGE : ARETE MONT FAVRE
 
TEMPS                           :   2h28'26
Place scratch au point :   1100
Vitesse de la zone        :    4,12 km/h
 
 
LAC COMBAL - COL CHAVANNE - COL DU PETIT SAINT BERNARD - BOURG SAINT MAURICE
 
En toute franchise la descente je m'en souvient pas trop juste à l'approche du vieux glacier sur la droite que j'ai pu avoir la chance de faire avec une amie qui s'est mis comme aventure après deux TDS réussit de faire L'UTMB 2013. Aux bons souvenirs de cette sortie rando/course qui ma remis après une mauvaise chute à ski en confiance, Merci Armandine :)
 
Savouré le passage du lac Combal et sa beauté Italienne, M'a q'e tou eeeesss b'ellle!!!!
 
Encore repris des places peu certes et tout reperdu au ravito !!
Remise à niveau de la Camel et du bidons, manger une petite tambouille naturel et validé par les instances anti-dopages et me voilà repartis
Pour les places perdues???? Le chemin est long et je me sens super bien ;)
 
POINTAGE :  LAC COMBAL
 
TEMPS                           :   3h10'14
Place scratch au point :   1121
Vitesse de la zone        :    5,57 km/h
 
Toujours dans ma concentration et sur ma gestion de l'effort je reste régulier et patient j'attend la descente vers Bourg Saint Maurice, je la garde bien au chaud.
 
Petite montée avec pierre et chemin pendant que les vaches et les chiens d'alpages font leurs travailles et en les voyants (surtout les vaches) courir dans la descente herbeuse du col de la seigne je me dis "pourquoi je suis pas une vache je descendrai bien mieux car elle sont plus techniques que moi .... Arf!!!"
 
Le chemin continue je grignote quand je peu une ou deux places avec un petit "je peu passer, merci", "bonne route" et enfin on se suit plus personne double pas avec ce col Chavanne (d'ailleurs un très bon prof de biologie au Collège, excellent)
En haut et toujours aussi peu essoufflé je me permet une petite boutade qui fera rire que moi je pense "ou est la montée du col Chavanne je ne l'ai pas vu?" dis-je au contrôleur avant de rajouter "en espérant pas faire trop le malin !".
 
Ca réponse ??? Je suis reparti sec après un petit coup d'œil sur les quelques coureurs se restaurant et l'analyse du paysage arrivant "une descente longue et non technique. Tiens c'est pour moi et mon passé de coureur route !!! Let's go !!!!
 
POINTAGE : COL CHAVANNE
 
TEMPS                           :   4h20'26
Place scratch au point :   1044
Vitesse de la zone        :    4,06 km/h
Et là descente et je fil et pas qu'un peu les jambes vont bien et déroules sur ce chemin facile pour moi et j'en ramasse des morts ou pas d'ailleurs!!!!
Descente grisante. 1 point d'attaque non prévu et bien venu!
 
Sur le replat de montagne je discute avec deux gars qui on une association regroupant des coureurs de l'Ile de France et de Haute Savoie pour faire le marathon des Sables, je leur souhaite bon courage pour la suite.
 
Je reste calme bien content de ma descente longeant le lac proche de la frontière et me prépare psychologiquement à cette longue descente vers Bourg Saint Maurice, 1er point d'attaque prévue
 
En attendant un peu d'eau du lac sur les jambes et sur les ischio-jambiers qui tiennent cette fois. YES!!! la montée vers le point de ravitaillement se fait au petit train derrière mes compagnons de route, mes ami(e)s trailers
 
Sur le point de ravitaillement j'y reste quoi 2 minutes vue le nombre de personne je sais qu'en bas sur Bourg il y aura des écarts (vu l'année dernière en attendant une amie) alors je prend de l'eau et rien à manger même pas une Tome ....
 
Je sais que je viens de gagner beaucoup de place ....
Un tronçon bien mené et j'en suis étonné.
 
POINTAGE :   COL DU PETIT SAINT BERNARD
 
TEMPS                           :   6h42'02
Place scratch au point :   889
Vitesse de la zone        :    7,01 km/h
 
Quelques messages de mon passage en France, un appel d'un futur finisher de l'échappée belle 2013 et j'entame ma venue vers Bourg.
Je dois dire que ce fût long et que j'ai encore du boulot à faire sur de tel descente peu technique mais faut rester attentif, les paysages défiles tu déroules bien puis moins bien, on relance et tu te fais doubler et j'en double. Un mouvement perpétuel de coureur aux allures variés.
 
Arrivé sur SEEZ j'en suis bien content ce bout de chemin ma usé et le premier passage de fatigue arrive. La pause la bien venue!!!
 
3h d'avance sur le plan de marche de 29H50!!!
 
1ère entorse au ravitaillement je reste 40 minutes, trop trop mais j'en avais besoin !
 
Menu :
 
     - soupe
     - 2 x du Coca, alors que j'en prend jamais 
     - saucissons, fromages 2 x aussi
 
Sinon je refais mes lacets, nettoie l'intérieur des chaussures, hésite à dormir un peu comme celui qui me fait face, marqué par l'effort.
Je me ressaisi et me donne des coups aux fesses passe le contrôle du sac car beaucoup de monde est reparti et pas moi!!!!
 
 
POINTAGE :  BOURG SAINT MAURICE
 
TEMPS                           :   8h38'46
Place scratch au point :   742
Vitesse de la zone        :    7,33 km/h
 
J'apprendrais plus tard que ces deux tronçons on été rudement bien mené en terme de classement par "Bubulle le roi du suivi live"
A voir 302 places depuis le Col Chavanne le tout en gérant son effort en vue du Cormet de Roseland (la terrible descente technique du passeur de Pralognan que je redoute de part les ouïes dires)
 
FORT PLATTE - PASSEUR DE PRALOGNAN - CORMET DE ROSELAND
 
Je décide de rester avec le petit groupe un gars qui ma repéré dans la descente entame une discussion j'en profite avec ce moment de partage une récupération, on commence à voir les vrais premiers morts. En tout cas je me dis que je suis super bien pour le moment, vraiment pas de soucis alors petit à petit je remet la machine en route "tu montes", je reprend un petit rythme et double un peu.
 
Cette montée plus calme fût la bien venue pour la suite des opérations!!!!!
A noter que j'ai eu mes premiers essoufflements à ce moment pourtant rien de bien méchant je me suis dit, la normal revient.
 
Changement d'affaire et mise en mode hiver pour la nuit mais je garde le cuissard, les deux frontales en place front et vente, hop!!!!
 
Ah oui !!!!! je rencontre deux pompiers que je reconnais de l'année dernière sur Andorre qui sont Bénévoles sur le week-end, alors on parle un peu des courses et des projets. Le départ doit se faire.
 
Grand merci aux Bénévoles qui ont eu pour la soirée et la nuit du grand froid. Ils gardent le sourire et bien-être pour nous accompagner tous, eux aussi ont vécus une sacrée aventure!!!!!
 
POINTAGE : FORT PLATTE
 
TEMPS                           :   11h07'44
Place scratch au point :   705
Vitesse de la zone        :    2,94 km/h
 
La montée vers le passeur de Pralognan reste dans ma lignée de rester calme pour rallier le Cormet au mieux et surtout être lucide pour la descente.
 
On se suit moins les uns et les autres, de petit groupe se forme se suive tel une cordée en haute montagne.
 
La fraîcheur s'installe vraiment, petit vent frais et la nuit se fait sentir petit à petit. Le moral est bon et ce passeur arrive. L'ambiance, mon ambiance change et je rentre en mode nocturne et gestion des dangers. Le sommet arrive et sa bascule ....
 
POINTAGE :  PASSEUR DE PRALOGNAN
 
TEMPS                           :   12h51'06
Place scratch au point :   639
Vitesse de la zone        :    3,60 km/h
 
Je reste calme commence à avoir les chaussures qui dérapes sur le sol humide et me méfie de plus en plus. Je me fais doublé un peu en laissant passé mes compères que j'estime plus rapide.
Il y a eu quelques passages chauds que je ne maîtrise pas encore et je gère cette descente au mieux.
 
Le moral est bon pourtant j'ai gagné cette fichu idée de "pas de prise de risque en descente dorénavant"
 
Descente en faite nickel pour mon petit niveau et je repars en mi-course mi-rando jusqu'au Cormet de Roseland et son gros ravito que j'attend normalement comme une étape de plus dans mon programme comme si j'étais intouchable par les éléments négatifs de mes autres courses !!!!!
 
Beaucoup de monde dans ce gros barnum de la musique des speakers géniaux, je trouve, t'as envie de rester. Je me restaure soupe, fromages, coca, saucison, quelques messages pour rassurer et repartis pour la nuit car maintenant elle est là.
 
La moitié est fait 66,4 km, Bienvenue la nuitée!!!!!!
 
POINTAGE :  CORMET DE ROSELAND
 
TEMPS                           :   13h56'34
Place scratch au point :    650
Vitesse de la zone        :    3,64 km/h
 
 
J'ai en tête la tactique d'une amie très régulière et qui fait des perfs monstrueuses en Ultras, elle gagne ses courses ou fait des places pendant la nuit!!!!
 
 
LA GITE - COL JOLY - LES CONTAMINES - COL DU TRICOT
 
 
La montée vers la Gite est vague j'ai un trou de mémoire étant peu être fatigué par la venue de la nuit, le froid qui me prend au début.
Par contre en sortie du Cormet et dans les premières herbes humides je vois celui qui me devance glisser après une petite flaque de bout. J'annonce le danger et je tombe comme une grosse bouse de vache dans un marécage de boue de 2m² LOL!!!!
 
La descente vers la gite est superbe avec des passages dans des genres de tunnel tapé à la main au bord du précipice protégé par un rebord sur fond musicale de cascade qui nous accompagnes pendant un bon moment.
Ici on parle tous ensemble, on est plusieurs à se suivre, des meilleurs trailers et leurs techniques de descente leur vivacité, leur pose de pieds etc.... le tout dans ce cadre obscure et paradisiaque, le spleen quand tu nous tiens!!!!!
 
Passage plus dégagé et surplombant nos devanciers la Gite s'agite....
Enfin pas vraiment juste point de contrôle autour de maisonnette magnifique et on se précipite sur le seul point d'eau à double sortie je remplie le bidon direct dans la nuit et tout bascula .....
 
POINTAGE : LA GITE
 
TEMPS                           :   16h30'42
Place scratch au point :   590
Vitesse de la zone        :    3,11 km/h
 
Tout bascula .... J'ai mis en place, enfin, la machine en route pour finir et à bonne allure, si possible, dans la montée. Une vue imprenable jusqu'au ciel ma donné des ailes et cela sans le rouge taureau juste en ayant des points de mire et chemin large pour doubler les "morts" comme on dit dans le jargon, j'en ai ramassé et j'étais pas le seul ....
 
En une montée vers le col de la Fenêtre 92 personnes doublés en 5 km environs j'avais le feu au fesse et j'ai pousser sur les bâtons en cadences une machine à remonter et l'insolence sans mal de jambe autres que l'effort fournis je double à une vitesse .... Je fond, j'arrive, je double, j'encourage et au prochain groupe .... Jusqu'au sommet puis devant plus technique je me radoucie, l'effort m'a calmé mais encore pas de fatigue surmultiplié juste "wouhaou quelle montée maintenant on calme".
 
je me refais doublé en descente mais la tactique paye et je mis tient, tout est au vert, tout feu allumé, je prend un plaisir monstre à être ici. Aucun regret sur ce coup de tête pour m'inscrire sur cette TDS et rajouter encore un Ultras de trop dans l'années. Content car je vois le travail payer en monté et pas qu'un peu.... :)
 
On arrive à trois au col joly avec une traileuse haute en couleur et vêtement assortis, elle a fait un tabac!!!!!
 
Dernier ravitaillement où j'ai pris mon temps car après tout c'est accéléré dans ma tête et changer le fusil d'épaule pour ces moments de pose dont je faisais trop long à mon goût.
 
POINTAGE : COL JOLY
 
TEMPS                           :   19h11'27
Place scratch au point :   502
Vitesse de la zone        :    4,02 km/h
 
2ème point d'attaque vers les contamines, la première partie boisée ou les Bénévoles et coureurs on bien assisté sur la difficulté des racines et autres danger de la forêt. Je l'ai très bien passé et dès que le chemin en pierre plate fut arrivé en direction des contamines j'ai continué de plus belle à dévaler la pente en avalant toutes les aspérités et pièges du terrain seul un me suivait et sur le replat en l'espace de 2 minutes plus personnes avec moi seul.....
 
Et j'ai continué vers les contamines à bon petit trot où il y a 7 semaines lors de la montagn'hard j'étais incapable de courire plus de 100m sans être exténué, sans souffle dans une difficulté énorme à ne pas pouvoir tenir le rythme en me faisant doubler maintes fois ....désormais je vole je me sent de plus en plus fort.... "vraiment j'ai fais d'énorme progrès"  me dis ai-je et ça me motivais encore plus ...
 
De gros applaudissement sur les contamines en sortant du chemin passant devant un groupe je demande "bha ou son les croissants?" et deux dames me répondent qu'elles auraient bien aimé surtout à 4h du mat hihi!!!!!
Au ravitaillement il y a beaucoup de monde pour une heure aussi tardive, ou tôt... Comme on veux quoi!!! et ils sont tous à l'affût de l'arriver de leur proche comme je suis sans assistance aucune je file c'est mon temps fort de la nuit et pas d'envie de sommeil...
 
Comme j'avais changé de stratégie je m'assoie plus aux ravitos soupe, un verre de coca, remplir gourde et camel, prise de fromage et saucisson, me voilà finir mon p'tit déj dans les rues des contamines direction le Col du Tricot et mon 3ème point d'attaque ....
 
POINTAGE : LES CONTAMINES
 
TEMPS                           :   21h22'07
Place scratch au point :   434
Vitesse de la zone        :    4,56 km/h
 
La nuit est encore bien présente, la BH bien loin dans mes pensées pour une première fois en Ultra-trail. Le plaisir de réussir enfin un trail plein me réjouis pourtant il me reste du temps et de nombreux piège, pierres, glissades, racines autres plus sournois!?
 
Mon rythme est bon la remontée des coureurs se fait plus difficilement du faite qu'on est de plus en plus éparpillés dans la montagne et la forêt me cache l'horizon et mes points de mires scintillants.
 
Les jambes répondent, les bras poussent sur les bâtons, le dos "ok", la tête sur les épaules "super", estomac "impec" ... Gestion...
 
Ce passage je le connais sur la fin j'ai de nouveau vu ce parcours dans l'autres sens début juillet avec la montagn'hard et je connais le morceau ; belle descente caillouteuse mais roulante en quelques parties en haut et en bas puis la remontée à la maisonnette bar/restaurant en terre avec pierre parsemées rien de bien difficile. En effet dans ce sens car se fut un bon moment sur la "hard", un dernier bon moment avant le drame bien sûr!!!  Mdr...
 
La maisonnette arrive vite la pente augmente et de nouveau me fait doubler car trop de prudence sur ces chemins aux dénivelés négatifs sans grande difficulté mais je souhaite arriver à Cham' sans bobo!!! Prudence !!!
 
le replat sur un plateau de jour on le vois se terminer aux pieds de certains glaciers du Mont-blanc avec ce mélange de bleu ciel, blanc glacé et de verdure bien fraîche, une carte postale GIGANTISSIME!!!!! Hélas il fait nuit, quel bien ça fait rien que dit penser.
 
Voilà le Col du Tricot le dernier rempart sur la route des Houches et mon 3ème point d'attaque tant attendu dont je me réserve.
"Je rattraperais forcément du monde sur ce tronçon jusqu'à Cham!!!!!"
J'en profite pour visualiser le gros du groupe à 1h devant moi qui monte, un coup à droite, un coup à gauche, il y a des groupes de cordé et c'est calme enfin tout seul après 100 bornes, choses rare sur ce trail...
 
La montée arrive vite et je fais des arrêts éclaires je passe me refais dépasser par une japonaise aux genoux colorés de Taping et elle souffre cramponnée à ses bâtons au point des les enfoncer dans le sol.... Ca me rappel quelqu'un ??? ( c'était encore moi hihi!!!! ;))
Dans la tête j'ai l'arrivée et ne pas me blesser bêtement alors je lâche un peu mon rythme et profite de ces instants.
 
Malgré ces micro-pauses le Col arrive bien vite et soulagé de cette dernière difficulté. "On reste dans le sujet mon gars pas comme à l'écotrail de Paris où les 10 derniers kilo t'avais plus de tête alors concentré et le reste à finir!!! Let's Go!!!"
 
POINTAGE : COL DU TRICOT
 
TEMPS                           :   23h41'11
Place scratch au point :   411
Vitesse de la zone        :    3,00 km/h
La descente est facile encore plus que la précédente en son début et pourtant je marche je récupère le soleil tape déjà fort sur les hauteurs. Au tricot j'ai pu me retourner par ce levé de soleil profiter une deuxième fois de la belle vue. Le rêve....
 
Reprise de la course un peu laborieux puis stoppé par la suite, technique jusqu'au pont de singe. Là je retrouve ma japonaise qui ma doublé comme au soleil levant 10 minutes plus tôt stoppée net laissant passer 3 trailers et moi.
Je me doute bien quelle à peur mais d'une force......Alors je l'attend à l'autre bout et l'encourage...
 
Elle se courbe descend fébrilement la marche. Attrape un des câbles avec une grimasse " GRIMASSANTEEEEE" puis la deuxième.
"ALLEZ-ALLEZ"
Sa courbure dorsale encore plus prononcé pesait sur ses jambes qui fléchirent encore, une pose de pied, ouvre les yeux et les refermes, avance les mains et rebelote jusqu'à la fin. Je l'ai encouragé mais la t'elle aidée j'en sais rien.
En tout cas elle fut soulager et heureuse de passer ce pont et je l'ai revue qu'à 4 kilomètres de Chamonix....
 
Petite pose plus loin pour enlever des couches surtout la veste qui me donne chaud maintenant, les frontales ont verra aux houches...
 
Un long moment pour atteindre Bellevue avec un passage au dessus d'une vallée bien verte à flanc de montagne le single est alterné de portillon, de monotrace simple et passage technique minime (t'as du boulot mon vieux!)
 
Bellevue pas eu le temps de regarder, ils étaient trois, une famille je pense, avec un feu dans un demi-bidon recouvert d'une grille sans merguez ou Chipo, tampis!!!
 
POINTAGE : BELLEVUE
 
TEMPS                           :   24h59'03
Place scratch au point :   422
Vitesse de la zone        :    3,13 km/h
 
Rentré dans la forêt racines et chemin pentu pourtant je devrais y aller mais non je reste encore trop prudent et HOP!!!!! sur les fesses, ça devais bien arriver après les genoux sur ce petit bout de m² de marécage...
 
Sortie de la zone Ombragée ayant perdu quelques places.
 
Pas grave :
"Je rattraperais forcément du monde sur ce tronçon jusqu'à Cham!!!!!"
 
Le bitume jusqu'aux Houches, croisant un coureur affuté il me dit 800m au bout des 800m... du bitumes! Hummm 800m en altitude, bon, il m'en reste 400 alors... Je croise un gars qui marche et on parle un peu il dit que ça deviens long, je le vois assez bien et lucide on parle des 800m, je lui demande l'heure 8h50.
 
Je pensais avoir perdu plus de temps et me rend compte que les 27h sont jouables et largement vu que j'ai prévus de courir, là, je me dis 40 minutes 8 bornes jouable lol!!!!! Prétentieux.
 
J'arrive aux Houches peu de pose ça discute et rigole chez les Bénévoles. "ils sont matinaux" et repart à l'assaut de mes 27h.
Objectif pourtant inenvisageable pour moi en ce moment!!! Au pire je pensais être en 28h30 sur la fin avec perte de vitesse pendant la nuit!!!
Faut dire qu'en milieu de nuit le chrono m'était sortie de la tête en me disant "même si tu gagnes des places tu perdras encore du temps sur tes 3 heures d'avance sur ton tableau de marche à Bourg"
 
Et non au départ des Houches !!!!!
 
Objectifs : 3ème point d'attaque et le 27h, Fonce !!!!!!
 
 
POINTAGE : LES HOUCHES
 
TEMPS                           :   25h53'12
Place scratch au point :   415
Vitesse de la zone        :    5,22 km/h
 
Ola!!!! démarrage difficile pour courir deux gars pressés me double en marchant et trotte, je les prend en chasse.
Les jambes deviennent moins lourdes et mon rythme s'installe j'ai mes points de mire qui se dévoilent tout les 50m derrière un virage ou une butte dans ce chemin forestier large et sans risque apparent le long de l'Arve (si je me trompe pas).
 
Je fond, je double et au suivant !!!! rythme effréné et soutenue je l'a veux cette barre des 27h pourquoi? Juste passer sous une heure bien ronde et se dire pas au dessus ? un objectif de plus pour tenir mon dernier point d'attaque ? Me montrer que je peu courir encore après 100 bornes ?
Un peu de tout je pense et revenir vite avec ce plaisir de fondre sur les autres certes mes sensations de routard reviennent!!!
Parfois je me disais mais c'est honteux de ta part de les doubler comme ça c'est pas dans l'esprit!!! et puis j'ai envie de finir ainsi, j'avais prévu de finir ainsi c'est mon combat et j'ai gardé mon rythme et j'ai du jus alors fonce....
 
Je croise ma Japonaise avec des encouragements, des félicitations comme avec tout ceux doublés.
 
Un panneau "CHAMONIX  MONT-BLANC" quelques passages au bord des parc des applaudissements de plus en plus nombreux, des cloches sonnes portées par un homme qui nous dit qu'on est son bonheur et le bitume se dessine, les ruelles vues 2 jours avant pour aller chercher le dossard me reviennent en tête, je connais le reste du chemin ....
 
Petit coucou et merci au gendarme et au bénévole du carrefour, entrée dans la rue piétonne " 10h, une bonne heure pour arriver"
Je continue et élève encore un peu le rythme de plus en plus de foule, au bar, devant les vitrines, les finishers qui reviennent tout le monde t'encourage c'est Génial un plaisir que 374 personnes devant moi on eux et jusqu'au 1025ème de la TDS Sans parler de la CCC et UTMB auront. 
 
Virage droite, l'émotion me prend et je contrôle (pourquoi toujours contrôler!!!!), virage gauche, ça reprend et souffle pour évacuer avec un geste de la main pour dire olalalalalalalalalalala C'est trop pour moi!!
 
Ligne en vue et plus de son j'entend un brouhaha indescriptible, je sais que le speaker parle mais de quoi??? et le public défile ils m'applaudissent et moi aussi avec mes bâtons un hommage que je rend à tout le monde et un réflexe maintenant quand je suis sur les derniers mètres d'un Ultra-trail.
 
Soulagement.... Je fini et j'ai deux personnes qui me saute dessus et retire les plaquettes magnétiques, quelqu'un m'accueille mais je comprend rien et répond dans le vague, une bulle de plaisir et heureux de mon petit exploit personnel et de ma progression !!!!
 
Juste en sortant de la zone arrivé une voix me réveille et me ramène à la réalité, un ancien pote de Fac retrouvé en course verte en lui demandant le temps en pleine course (maladie de l'heure je te jure!!!). J'ai su qu'il participerai à la CCC avec un ami, je savais qu'il me suivait et peut-être se voir sur l'arrivée (ce que je doutais vu l'heure aussi matinal de mon arrivée, alors que 12h50 était prévu dans un bon jour).
 
Surpris et heureux de le voir, évidement je lui demande l'heure pour pas changer. "9h53" la banane c'est lu sur mon visage.
 
POINTAGE : CHAMONIX
 
TEMPS                           :   26h48'36
Place scratch au point :   375
Vitesse de la zone        :    8,66 km/h
 
 
Tout les objectifs sont réalisé pour cette première et pas qu'un peu au final 26h48'36, je rendre dans les 400 premiers, j'ai gardé un bon rythme et mes 3h de Bourg Saint Maurice, je suis fatigué mais juste ce qu'il faut pas exténué comme les dernières, aucun soucis de pied autres que des points d'appuis, la hantise du "mal de ventre" pas pour cette fois et ravito à améliorer car rien respecté que du feeling et de l'envie, quelques points de frottements avec les vêtements et sac à dos et le pire encore moins que les autres trails.....
 
Une édition TDS, Le Tour De la Satisfaction, une belle aventure dans le massif du Mont-Blanc ou tout ma réussit pour une fois !!!!!!
 
Surtout quand Armandine venant à ma rencontre quelques minutes après mon arrivé avec des larmes de joie et toute contente que je sois en entier. A fait chaud au cœur, elle qui m'a donné l'envie de faire cette belle course...
 
L'année prochaine je reviens non pas sur la CCC, non plus la TDS et pas encore prêt sur l'UTMB (malgré la phrase de bubulle que j'adore car il ressent bien les choses cette homme !!!!)
 
Bubulle lors du kikoulive " Louol/Virgile vient de finir (il a du croiser Sabine sur la ligne d'arrivée : Virgile, c'est facile à reconnaître, c'est celle qui avait plein de poussières dans les yeux en voyant arriver les autres...:-)) Un finish de malade pour lui, il gagne QUARANTE places entre Les Houches et Cham'. Final à près de 9km/h. Il a probablement fallu l'arrêter sur la ligne sinon, il partait pour enchaîner sur l'UTMB direct."
 
Merci Bubulle et aux kikous
 
Mais sur la nouvelle au départ de la Suisse et son 50 km
 
Rendez-vous sur l'UTMB 2014!!!!
 
Aux Plaisirs !
 
Louol/Virgile
 
 
 
 

14 commentaires

Commentaire de LouPradou posté le 03-09-2013 à 20:33:47

bravo pour ton résultat et ta superbe gestion

Commentaire de Louol posté le 03-09-2013 à 20:50:43

Merci LouPradou :)

Commentaire de lauhxc posté le 03-09-2013 à 21:41:26

bravo a toi, belle gestion de course! un peu trop fougueux dans la descente après le col de chavannes, mine de rien elle marque cette descente...

Commentaire de Matchbox posté le 03-09-2013 à 21:53:26

Belle gestion de course, chapeau !
Y'avait peut-être encore 100 places à prendre, non ?
Ton CR plein d'humour m'a bien fait sourire.

Commentaire de Sabzaina posté le 04-09-2013 à 07:25:18

Course parfaite et CR génial.
Ne change rien !
Bravo

Commentaire de chanthy posté le 04-09-2013 à 10:39:10

extra.
félicitations et merci pour ce très bon récit.
ça donne encore plus envie :)
au plaisir et bonne récup'

Commentaire de franck de Brignais posté le 04-09-2013 à 21:52:48

Bravo pour cette belle gestion et merci pour ton récit. Oui ce finish restera dans la tête de tous !!

Commentaire de Louol posté le 04-09-2013 à 23:54:12

En partant en milieu de peloton oui je pense pouvoir gagner 1h grand max.
A l'avenir je partirai plus en avant et surtout prendre mon rythme de croisière aussi rapidement, à voir!

La descente Chavanne j'ai pas trop eu de coup de moins bien mais plus celle du Petit Saint Bernard mais en effet un peu fougueux. ;)

Merci à tous pour les petits messages :)

Commentaire de beurt posté le 05-09-2013 à 22:16:21

Beau récit bien détaillé, ça me rappelle beaucoup de souvenirs !
On est effectivement passé au Passeur quasi en même temps : tu as pointé exactement 10 secondes avant moi ;-)
Tu est parti après moi, et tu es arrivé avant : très bonne gestion de course, et excellente remontée du classement !
Bonne continuation.

Commentaire de bubulle posté le 20-07-2014 à 18:36:33

Eh bien, tu vois, un an après, je viens de me le refaire en détail, ton CR, Virgile....tout à la préparation de MA TDS à moi..:-)

Précieuses indications en cours de route que j'ai glanées....et je t'invite à suivre pour essayer de voir si je m'en suis bien servi..:-)

Commentaire de Louol posté le 21-07-2014 à 14:31:04

Coucou Bubulle,

Je regarderai ça avec plaisir et voir peut-être te voir sur bourg saint maurice dans l'après midi/soirée Car je travail en station aux arcs le matin!!!!

Plus qu'a connaître ton dossard et si tu as des questions hésite pas !

Bonne prépa!!!!!

Commentaire de Sabzaina posté le 21-07-2014 à 15:30:53

Je lis et relis...

Commentaire de Louol posté le 21-07-2014 à 21:36:05

Sabzaina pareil si tu as des questions ou tout autres personnes, vous privez pas!

Commentaire de gayil posté le 29-09-2014 à 23:54:32

Je viens de découvrir ce récit qui colle bien à l'homme rencontré, quelle belle progression en si peu de temps, encore chapeau ! (et contente d'apprendre Virgile... lol)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !