Récit de la course : Ultra Trail du Mont-Blanc 2017, par Fredo2l_Esterel

L'auteur : Fredo2l_Esterel

La course : Ultra Trail du Mont-Blanc

Date : 1/9/2017

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 844 vues

Distance : 168km

Objectif : Objectif majeur

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

UTMB "Feeling like kissin' Dynamite "

J+2 , mon premier 100 miles .

J'aurai beau tenter de le transcrire, il faut le vivre pour comprendre ce qui rassemble autant d'athlètes à Chamonix autour du Mont Blanc fin Aout.

Un énorme MERCI pour vos encouragements, messages, le live est memorable, j ai porté mes manchons kikourou la premiere nuit, cette course au niveau des  encouragements, c est  de l'énergie en barres sur tout le chemin, le pointeur de la flégère Qui me booste, 2 kikourous m ont reconnu, un geant de 2m ca court pas les rues et je n ai pas été tres discret recemment.les ptits bobos se guérrissent déjà mais les souvenirs resteront gravés, Quelle aventure.

Le chrono éphémère qui rassemble tant de compétiteurs au m2 fut à mettre de coté passé 100km, je visais entre 30 et 34 heures qui furent de chamonix à Courmayeur envisageable 78k +4300m en 14h...mais;
Revenons au fil de la course:
Le départ juste fantastique avec mon Frère, , Fluvio et Christophe, ambiance électrique, un paquet de nations présentes, frissons à la musique, la meute de 2537 athlètes est lancée pour 1586 à l'arrivée.
Les 8 premiers kms de roulant ne servent qu à étirer le peleton, la foule massée sur les bords est impressionnante.

Une 1ier nuit qui passe bien, avec 30kms accroché aux baskets de mon frère qui me seme apres les contamines.
Le col du bonhomme , le col de la Seigne inoubliable avec la farandole de frontales dans des conditions glaciales, puis Courmayeur, refuge de Bertone, Bonatti, Arnouvaz ,j y croyais dur comme fer inarrêtable puisque j arrive au col du Ferret, je passe au km 100 avec 6200m de d+ en 21h12 Seulement le manque d expérience dans les conditions de froid, vent, pluie , neige glaciale et surtout la boue, constante sur cette édition ont eu raison du chrono, le top 500 à oublier.
Mes releveurs des tibias se sont inflammés avec la boue, tout en cherchant à compenser les ampoules accumulées par l humidité, guêtres trop serrées?. ( amis traileurs n'essayez pas de doubler ds les hautes herbes, vous le payerai cash ensuite sur du long)!!!
La suite, Arrivé à la Fouly aprés une descente catastrophique ou je douille à chaque pas, le moral était dans les chaussettes.
D'autant plus que j apprends l'abandon de mon frère dont la performance exceptionnelle réalisée jusqu à courmayeur était incroyable, une angine/ pneumonie au col du Ferret en 19h, l a arreté net sur la grand boucle.
J'ai failli faire de même la déception fut profonde, je trouve un japonais avec un chargeur de tel portatif, un iphone ds le froid c est pourri!! La centaine de notification m ont fait changer avis. j avais decidé depuis longtemps qu'il n y aurait que les barrières horaires pour me faire lacher l affaire, mais c est tres facile de douter,Je decide de finir en mode "randonnée" et faire ce tour du Mont Blanc, après tout j y suis , autant finir en prendre plein les yeux.
L'equipe qui faisait l etude sur le sommeil a été au top et a été servi à chaque ravitos je faisais les tests, des données de plus pour la recherche. (Pas dormi de vendredi matin à dimanche soir.) on était 80 equipés sur les 2500.

La suite pour les puristes, un peu de route qui font hurler mes releveurs , la montee Champex dans les racines , la boue , comme si vous voulez marcher ds un champs de vaches sous la pluie en cote. Je croise Frédérick qui m accompagne un bout en faisant l assistance d un autre Frederic qui est en mode pacman.
La nuit fut longue mais heureusement avec Christophe que j ai attendu 2h00 à Champex pour tenter de finir ensemble. Quasi 3 Kilometres verticales s en suivent.
Catogne, les Tseppes, Vallorcine ds un piteuse état au bord de rendre mon tablier, le haut montet, où je croise Yohan, et Johann , mon frere , ca remotive, puis Flégère le coup de grace, avec ses racines et rochers , une entorse mais le soleil enfin !! Et une vue sur le Mont Blanc Grandiose.

Une arrivée juste inoubliable , aucun mot ne peut d ecrire ce deferlement d émotions Avec mon frere qui filme, et la foule qui pousse a courrir.

L'UTMB on le critique , un barmum de business, oui bien sur mais c est du solide plus de 2000 benevoles pour la securité et les ravitos, des mecs pendants 2 nuits perchés à 2500m pour votre petit pointage et le suivi live , certes si vous aimez la solitude ne venez pas!! vous avez toujours du monde devant et derriere non stop !! 
Mais, c est juste magique dans le sens ou c'est la course qui mettra n'importe quelle athlète en difficulté, compétiteur ou non, il est toujours possible de courrir,de relancer, tu peux completement exploser à tout moment de par toi meme, sur un simple détail, équipement, preparation, gestion de course, estomac , muscles, tendons, altitude, meteo, j en passe , rien d'exceptionnel, rien de difficile, ah si j oubliais le Mont Blanc !! En arriere plan qui donne toute la majesté à cette épreuve, chacun son challenge, finir , faire un temps, jouer la gagne, le pro et l amateur ensemble, unique en son genre.
Chaque édition est differente, c est à vivre si vous voulez faire un peu de chemin sur vous même, vos limites, bourrée d anecdote avec les autres courreurs de differentes cultures.
Clap de fin de l UTMB.
Un peu de repos et ensuite place au marathon de Nice-Cannes pour essayer de battre mon ptit reccord du marathon de Stirling, l'ultra est desormais rangé au placard, j ai eu ma dose pour quelques années place aux autres sur cette course magistrale À FAIRE.

Photos:

https://www.strava.com/activities/1168502605/shareable_images/photo_based/6251357/1/177AB3D4-F3BD-4BCD-92FF-8F7F0F5A70D4?hl=fr-FR&v=1504557092

11 commentaires

Commentaire de Dim posté le 05-09-2017 à 13:13:41

Nice. Bien joué.
On voyait bien que t'étais dans le dur sur la fin, mais la motivation était grande et t'a permis d'aller au bout. De toute façon, sur ultra, au bout d'un moment ca passé forcement par la tete.
Felicitations

Commentaire de razyek posté le 05-09-2017 à 13:56:47

Bravo à toi....on ne se connaît pas mais j'ai suivi ton evolution à chaque pointage via kikourou, j'avoue avoir eu très peur pour toi.
Mais aller au bout dans ces conditions fait que tu n'en as que plus de mérite,
Respect, ét bon courage pour ton marathon

Commentaire de Trixou posté le 05-09-2017 à 16:41:38

Merci pour ce CR "droit au but" ! Et bravo pour être allé au bout.

Commentaire de pinafl posté le 05-09-2017 à 17:26:09

Bravo pour en avoir terminé, en te suivant en live on a bien senti que ça commençait à coincer sur le dernier quart, heureusement tout s'est bien fini.

Commentaire de Bérénice posté le 05-09-2017 à 17:30:35

Avec ton enthousiasme pré course cela m'a donné envie de te suivre et j'ai bien vu comme tout le monde que le rythme ralentissait sévère... je me disais que tu devais être bien en galère et je souhaitais ne surtout pas voir ton nom dans les abandons !
Un grand bravo pour avoir eu le courage et le mental de finir. Prends ton temps maintenant pour atterrir après une telle expérience 😀.

Commentaire de Benman posté le 05-09-2017 à 19:13:06

Un volleyeur sur ultra, je ne pouvais louper ça!
Comme ultra volleyeur, tu es géant par ton courage et ta ténacité, et tu as allumé l'ultra-ball dans le grand flipper qui fait le tour du MB. Ce qui veut dire que dans quelques jours, tu ne diras peut-être plus " l'ultra est desormais rangé au placard, j ai eu ma dose pour quelques années" Bon retour sur terre.

Commentaire de Fredo2l_Esterel posté le 05-09-2017 à 21:07:50

Merci Dim, ouep depuis le temps que je lisais les aventures sur cette course je me devais de faire l effort.
Merci Razyek, oui en fait le live ca aide a suivre mais on a aucune idee de ce qui se passe, qué misere ces tels en carton quand il fait froid.
Merci Pinalf ouep le dernier quart c est vraiment pour ma femme et les enfants par respect pour eux et le temps passé aux entrainements, sinon c etait out.
Merci Bérénice, depuis 2009, j avais cette course en tete quand je jouais encore au volley, et cetait impossible de m y mettre, ca trottine depuis un paquet de temps ds l esprit.
Merci Benman, je vais attendre de voir comment mes cartilages reagissent, ils sont deja un peu abimé, faut voir comment je reagis à tout ca, je reste prudent, j ai que ou deja 3 ultras a mon actif et je sens bien que c est pas si bon... donc j attends un peu plus d annees que le corps s adapte

Commentaire de Fredo2l_Esterel posté le 05-09-2017 à 21:44:36

Merci trixou, je pense que ya assez de cr sur cette course ;-) comme qui dirait usante mais grandiose

Commentaire de Double_U posté le 06-09-2017 à 09:33:36

Félicitations pour avoir été au bout, on a discuté 2min sur la portion en bitume avant d'attaquer la montée vers Champex, effectivement un géant de 2m ça se repère facilement :-)
Bonne récup.

Commentaire de franck de Brignais posté le 06-09-2017 à 18:44:21

Bien joué Fred ! Il fallait du cran pour rester en course. Tu angoissais beaucoup, tu peux être fier : le boulot est fait !! Bonne récup' !

Commentaire de Fredo2l_Esterel posté le 27-09-2017 à 13:06:26

Merci Double_U, @Franck de Brignals j avoue que c etait un gros challenge perso depuis 4 ans :) content d avoir cocher la case, de retour du 15 k du trail des violettes avec 750m de d+, beacoup plus dans mes cordes avec mon premier top 10 ,je vais rester sur des formats courts et plus humain lol, car pour l utmb c est reservé au mutant ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !