Récit de la course : La Petite Trotte à Léon 2009, par auvermarc

L'auteur : auvermarc

La course : La Petite Trotte à Léon

Date : 25/8/2009

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1995 vues

Distance : 250km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le premier jour du reste de ma vie... après ma PTL

Tout commence par une situation gênante au début, puis assez plaisante par la suite, mardi 25 aout,  21h30, aux alentours de la ligne de départ, j'attends mes 2 compagnons d'aventure, et j'arbore un magnifique dossard n°1 (pur fait du hasard, je précise). Au début je ne m'apperçois de rien, mais au bout de quelques minutes, je me rend compte que les spectateurs présents, ralentissent et me dévisagent en me croisant, puis stupeur, 2 jeunes italiennes veulent à tout prix être photographiées avec moi. Merde, je réalise, elles me prennent pour un des vaiqueurs de la dernière édition!!! Sauf que pour la PTL, il n'y a pas de vaiqueurs, en tous cas pas comme pour une épreuve "normale", et à partir de ce moment, les photos se succèdent, je suis gêné, et j'ai l'impression d'être un usurpateur d'identiée,  j'ai hâte que Luc et Jean - Yves arrivent pour me sortir de cette situation, que je commence malgré tout a apprécier... Ouf, ils arrivent, et à 3, la situation devient plus rigolote.

Mercredi 26 aout, aux alentours de 17h00, col du Petit St Bernard, victime d'une "entorse au cerveau", je ne serais pas un trotteur finisher. Pourtant je ne suis pas trop mal physiquement, mais j'ai l'impression de m'être trompé d'épreuve, je suis en train de réaliser que c'est un truc fait pour les montagnards, et je ne suis pas un montagnard. J'ai du mal à prendre du plaisir, sans penser aux passages périlleux que nous venons de traverser, et à ceux qui nous attendent... Mon fils, qui est bénévole pour cette épreuve est venu à notre rencontre, et, lorsque Luc lui dit que Jean - Yves et moi même avons décidé d'arrêter, il se porte à ma hauteur, et essaie de me remotiver, rapidement il comprends que ce n'est pas le physique qui va mal, mais que je n'ai plus envie, et que ma décison est irrémédiable.Nous rentrons dans la nuit avec Jean - yve, raccompagnés à Chamonix par Cendrine, la toute nouvelle épouse de Luc, qui lui, continue l'aventure en se greffant à une équipe de 2 allemands, il ira au bout, c'était le seul "montagnard" de l'équipe.

Jeudi 27 aout, 7h30, après une mauvaise nuit, je me dis que l'aventure ne peut pas se terminer comme ça, je me rends au PC course de la PTL, où je propose mon aide à l'équipe de bénévoles, ils sont 12, dont mon fils, qui prend un plaisir énorme, car il est un des "hommes de terrain" de cette aventure, il n'est pas peu fier, d'accueillir tous ces trotteurs tant au petit St Bernard, qu'à Champeix (Bon Abri), il a vécu une formidable aventure, et du haut de ces 21 ans, il es ravi d'avoir apporter un peu de réconfort à tous ces fous de trotteurs.

L'organisation, est d'accord pour mon intégration, je serai celui qui accueillera les finishers sur la ligne d'arrivée, et qui les extirpera de la foule en délire ... Pour l'instant, et après avoir reçu ma tenue de bénévole, je serai un "electron libre", un peu l'homme à tout faire, tantôt sur le terrain, tantôt derrière les ordinateurs à vous suivre et veiller sur vous, car je peux vous le dire, le PC course veillez sur vous 24h/24h, et réagissez à la moindre anomalie, vous n'étiez pas complètement seul, il y avat quelqu'un au dessus de vos têtes...

Samedi 29, 3h30 du matin, un coup de fil qui me sors de mon sommeil, la première équipe est annoncée en haut du Brévent, Marco il va falloir aller les accueillir sur la ligne d'ici une bonne heure. J'enfile ma tenue de combat, et me voilà parti pour le PC course, un café, un coup d'oeil sur la position de la balise, et je me rends sur la ligne d'arrivée.Là, commence une expérience que je souhaite à tous, être sur la ligne et pouvoir ressentir toute l'émotion des coureurs, des familles, des amis qui les attendent, qui angoissent, qui explosent de joies, c'étaient vraiment formidable, j'étais souvent à 2 doigts de laisser echappées quelques larmes, tant ceratines situations étaient émouvantes. Dabord se furent les dernières arrivées de la CCC, puis la premiere arrivée de la PTL, à 5h30, sous une petite pluie qui finissait de me réveiller, ensuite, et jusqu'au dimanche 16h30 (j'ai en fait très peu dormi jusque là), les ariivées se sont succédées sans arrêt, et j'étais toujours aux premières loges, dans le sas d'arrivée, à quelques mètres des cadors, des anonymes, des kikouroux, de leurs proches, j'ai partagé avec eux leurs joies, parfois le champagne ou une bière,  je les ai félicités, parfois serrés dans mes bras, aidés à enlever leur dossard car trop fébriles pour le faire eux même,  j'étais en plein coeur de la course, cette course que j'avais abandonné quelques jours auparavant, et que je vivais à 200% en étant de l'autre coté de la barrière.

Après cette première expérience, tant sur la PTL, que dans le monde des bénévoles, je sais que je reviendrai pour revivre de telles émotions, la PTL est un truc de fou que j'essaierai de finir quand j'aurai le pied plus montagnard, mais en attendant, je viendrai à nouveau veiller sur tous les trotteurs des prochaines éditions.

Merci à vous tous de m'avoir fait vivre tant d'émotions.

On ne peut pas sortir d'une aventure comme le PTL, complètement indemne, pour moi commence une autre vie dans le monde de l'Ultra ...

Marco, trotteur au départ, bénévole à l'arivée.

 

 

   

 

 

 

 

7 commentaires

Commentaire de Fredy posté le 14-09-2009 à 13:46:00

""2 jeunes italiennes veulent à tout prix être photographiées avec moi. Merde, je réalise, elles me prennent pour un des vaiqueurs de la dernière édition!!! ""

Ben Marco, sur un malentendu, tu emballais deux italiennes !!
Belle perf pour une première PTL ;)

Belle aventure que cette PTL, même sans aller au bout tu as vécu de grandes émotions.

Au plaisir de te croiser sur les chemins.

Commentaire de shunga posté le 14-09-2009 à 15:07:00

Content de voir que ça c'est bien terminé pour toi.
On s'est croisé à une table alors que tu racontais tes impressions un peu surpris/dégouté par le parcours de la ptl à un suisse. Finalement, t'étais là pour autre chose et visiblement ça t'a bien réussi.

Commentaire de rapace74 posté le 15-09-2009 à 07:03:00

salut marco

merci pour ce recit , on en a discuté en attendants les coureurs , mais je suis sur que la prochaine fois tu la finira cette ballade!!!
merci pour ton accueil sur la ligne d'arrivée;-))))

manu

Commentaire de prick posté le 15-09-2009 à 17:05:00

Salut Marco,
très beau ton CR...

étais tu le bénévole qui me donnait des news et les temps de passages des Célestinettes (N°6)?

Je suis une des 2 garçons qui passait toutes les 2h au PC course;-))

Gerald

Commentaire de philkikou posté le 15-09-2009 à 21:50:00

...plein de lucidité ..et quel rebond, après la déception, pour passer de l'autre côté , côté bénévole. Le partage de ces émotions a du être quelque chose de fort ...bravo à toi

Commentaire de Jay posté le 13-10-2009 à 13:34:00

il y a en effet des courses où l'on apprend bien plus sur soi que la simple capacité à réaliser un exploit sportif... cette découverte de l'arrivée de l'autre coté de la barrière t'aidera surement un jour pour revivre les émotions du compétiteurs... je me dis souvent que les choses n'arrivent pas par hasard alors on attend la suite de tes aventures...

Et puis pour devenir un montagnard , tu as quand meme de quoi faire autour d'Issoire ;-D

Jay

Commentaire de picos de europa posté le 01-05-2010 à 11:33:00

Salut Marco,

Je viens de découvrir ton récit....!! Fraichement débarquée en Haute-Savoie,j'étais à l'arrivée le samedi soir et le dimanche toute la journée: je comprends ton émotion, j'ai aussi été très émue par les équipes de la PTL et souvent les larmes aux yeux...Très beau récit que tu as fait là, plein d'humilité et d'humanité..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !