Récit de la course : Ultra Trail du Mont-Blanc 2015, par millénium

L'auteur : millénium

La course : Ultra Trail du Mont-Blanc

Date : 28/8/2015

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1866 vues

Distance : 168km

Objectif : Objectif majeur

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

Assistant sur l'UTMB : Une autre vision

C'est avec grand plaisir que Caro74 me demande de faire son assistant sur l'UTMB. Sachant qu'elle arrive sur la course en position de favorite au même titre que Nath et Nuria , je sais déjà que c'est un gros défi qui s'annonce....

Je fais appel à quelques kikous : martine(v) pour sa connaissance de l'ultra et des ravitaillements (elle assurera la logistique et vérifiera avec moi les affaires à présenter à Caro) ; el sangliero et bubulle pour mettre en place un tableau de marche , surtout destiné à gérer mon timing et vérifier l'allure de Caroline. Adrien , neveu de Martine , assurera les photos et vidéos.

Vendredi matin , nous faisons le point avec Caro sur ses ravitos mais aussi sur ses attentes . Puis nous allons sur Les Contamines , préférant nous positionner au mieux , nous éloigner du stress chamoniard. Petite balade le long de la rivière , repas ....

Il est 18h et nous regardons le départ via internet...... Emotion , tension. Epargnés jusque là , les ryhtmes cardiaques s'accélèrent.

Nous échangeons quelques conseils avec Isabelle (Mme Chaigneau) , Renatto (Mr Canepa) et d'autres habitués de ces ravitos express. Nous pouvons pénétrer dans le sas que 10' avant l'arrivée programmée du coureur , ce qui entraine tout de même pas mal de stress , sachant que notre athlète peut tout de même accélérer et devancer l'horaire calculé.... Juste le temps d'installer les verres souhaités , les affaires susceptibles d'être utilisées et hop.....

Nath arrive la première ; toujours cette allure bien particulière , faite de concentration et efficacité. Suivent 3 filles puis Caro qui va effectuer un ravito TGV. Pas le temps d'échanger plus de 3 mots , et hop elle repart 2 (!). Nous restons pour regarder passer quelques dizaines de coureurs avant de partir directement pour Courmayeur.

Je préfère me rendre sur place pour profiter d'un emplacement repos le plus sympa possible. Nous finissons par nous allonger sur des tapis de gym trouvés dans le gymnase. Sous des grosses lampes et avec une musique très forte , dur dur . Pas très bucolique mais mieux que tous ceux aperçus en train de dormir sur des chaises , par terre ou sur l'herbe trempée !

Luc , le mari de Caro , m'envoye des infos par sms. Je constate qu'elle remonte peu à peu sur Nath (bien) et finit par passer devant elle (moins bien , trop tôt).... 1'30 d'avance à l'arrête Favre , 5 à Courmayeur.....

J'échange avec Martine et nous décidons "d'obliger" Caro à prendre son temps à ce ravito crucial. Le chemin est encore long et il va falloir prendre du carburant. Notre planning prévoyait 4h16 , elle arrive à 4h24 . Compte-tenu de la difficulté rajoutée avant combal , rien de bien illogique.

Ce ravito est filmé par "Endurance Mag" et reflète bien , malheureusement , que nos craintes étaient fondées. Seule athlète à ne pas s'assoir quelques instants , avalant trop rapidement deux verres , et c'est en moins d'une minute (!!) que ce ravito de Courmayeur est achevé. Aussitôt je comprends que ce n'est pas la bonne statégie , d'autant que caro déclare "je n'arrive plus à m'alimenter".....

Nath arrive quelques minutes après , et effectue son passage en 5' , prenant le temps de changer de chaussures , ajouter de la pommade aux endroits sensibles et surtout s'alimentant posément.

Je contacte Luc et lui demande conseil sur les aliments que nous pourrions passer (à Champex). Nous convenons de springles et autres denrées. 

Très vite , les temps de passage de Caro prennent du retard , contrairement à Nath qui continue son chemin telle une horloge. A Arnuva , Nath est repassée devant. Sans accélération , et sans stratégie prédéfinie , c'est bien Caro qui faiblit.

Nous sommes sur Champex et assistons au passage de Xav et de ses poursuivants. J'échange avec Juliette Blanchet , tout juste auréolée de sa 3ème place sur la TDS , décide de mettre martinev assistante et ainsi essayer de provoquer un "choc" permettant à Caro de comprendre qu'il vaut mieux "perdre" 5' à se nourrir que de repartir trop vite , le carburant entrant dans sa zone rouge !

Nous partons , Juju , Adrien  et moi au devant de Caro , dans la limite permise bien entendue . On lui explique notre stratégie , ce qu'elle approuve.

Je lui signale qu'elle est désormais équipée  d'une balise GPS , elle monte plus vite que Nath , et que tout est encore possible. 18' à Champex. ce n'est pas forcément définitif.

Même si Nath est une formidable battante, un ultra ne se termine qu'après la ligne franchie.
 

Martine réussit à lui faire avaler...une tarte aux myrtilles.

C'est bien , mais Caro repart encore très vite , trop vite. Son allure est loin de l'impression qu'elle m'a laissée à l'EIGER quelques semaines auparavant. Elle a une foulée rasante , très rasante et butte même sur quelques aspérités du bitume ( le long du lac). Elle nous laisse très inquiets. On peut se refaire sur un ultra , mais sans carburant.....et derrière une Nath métronome ce sera dur. Il faut préserver la seconde place , c'est notre avis . Car derrière Uxue est loin. J'appelle Luc et essaye de trouver des motifs d'espoir ; lui même suit les balises GPS et confirme que Caro monte aussi vite que Nathalie....Qu'il n'y a QUE 300+ d'écart entre elles..... C'est vrai que cela permets d'espérer.

Nous filons acheter les fameuses tartes aux myrtilles , puisque Caro m'a demandé de lui en (re)présenter à Trient. Les tartes de Léon réussiront elles à sauver le soldat Caro ?

Trient : l'écart avec Nathalie s'est agrandi. Nous la voyons arriver toujours aussi "marquée" , mais régulière. Une "machine" dans le bon sens du terme. Pour la battre il faut être......à 100% minimum. L'écart passe allégrement les 30' , mais surtout Caro pénètre directement dans la salle "soins" avant de parvenir au ravito. Massage des cuisses , tétanisées par les contractures. Grande souffrance , immense courage pour remarcher quelques mètres jusqu'à Martine et son assistance.

 

Je crois alors qu'un arrêt de plusieurs minutes est OBLIGATOIRE , INDISPENSABLE. Boire , manger , remasser , se poser pour repartir avec une "mécanique" mieux huilée.

Peine perdue , après moins de 2' c'est à nouveau le départ , cette fois en marchant , en boitant même. J'essaye de trouver quelques mots d'encouragement , parlant de l'avance sur la 3 par exemple..... Les poursuivantes ont toujours été battues jusqu'à présent , c'est donc possible de résister à leur retour.

Je croise le regard "désespéré" de Martine . Nous avons compris. Finir relèvera du miracle .

 

Vallorcine. Nous nous rappellons que c'est ici que Caro , alors en tête de la CCC , a jeté l'éponge après une pénalité d'une heure. Ce village sera t il maudit cette année encore ? Luc voit sur son écran le retour d'Uxue. Puis voit que Caro perds sa seconde place. Les temps de passage sont très très loin de ceux envisagés.

C'est donc sans surprise que je reçois un appel de Luc. J'ai compris avant même de décrocher. Le courage a des limites que Caro a repoussé au maximum . Elle est assise sur un rocher , quelques centaines de mètres au-dessus de Vallorcine. Elle ne peut plus bouger. Je décide de partir à sa rencontre avec Adrien. Nous serons ensuite rejoins par un ami de Caro. Nous la retrouvons les cuisses tétanisées et devons la redescendre en la soutenant.

 

Sa déception est immense. Elle devra même utiliser une "chaise à porteur" pour aller jusqu'au ravito ; des kinés et médecins la prennent en charge et il faudra plusieurs minutes pour lui faire reprendre quelques forces. Après 30' de soins , elle finira par réclamer une ultime tarte ! Décidemment , il va falloir inclure cette denrée dans les ravitos à venir !

Nous ramenons Caro à son gîte puis sur Annecy. Le moral est bas , mais question mental nous avons une sacrée cliente ! Ce sera avec une expérience enrichie que les prochaines courses s'effectueront. Nous sommes convaincus que Caro gagnera cette épreuve.

Pas forcément en 2016 , mais elle la gagnera. Elle doit y croire. Réussir à vaincre dès la 1ère participation a déjà été réalisé , mais gagner pour sa première course au-delà des 120 kilomètres (jamais Caro a fait plus) relève d'un défi encore supérieur.

J'ai vécu pas mal de choses aux côtés de Martine et ses 250 trails , mais je ne suis pas prêt d'oublier ce WE Chamoniard !

Je t'embrasse Caro , tu es une sacrée nana ! Un peu "tête de pioche" , mais quelle athlète !

 

MERCI à El Sangliero et Bubulle , martine et Adri pour leur aide

http://passion-trail.skyrock.com/

 

25 commentaires

Commentaire de Hockeyeur posté le 31-08-2015 à 13:27:48

Sympa ce CR qui nous permet de voir la course d'un nouveau point de vue.
C'est très intéressant et risque de donner envie de sauter le pas à un tas de p'tit monde.

Pour Caro je pense que ça sera un petit échec très enrichissant pour ses futures courses, je n'ai aucune inquiétude pour qu'elle sache ressortir de cette expérience tout son bénéfice.

Commentaire de Jean-Phi posté le 31-08-2015 à 13:31:34

Merci pour ce chouette récit Chris ! Dommage pour Caroline mais avec un tel talent, elle reviendra et gagnera comme tu le dis.
Bravo pour l'assistance 1st class !

Commentaire de lapuce92 posté le 31-08-2015 à 13:56:33

Merci beaucoup pour ce CR "de l'intérieur". Je vais me le relire avant les 100kms de Millau parce que moi aussi je suis une adepte du ravito express sans se poser.... . Peut être qu'une tarte aux myrtilles m'aiderait? ;)

Commentaire de Mamanpat posté le 31-08-2015 à 14:05:28

Dream team... team of dreams...

Commentaire de Arclusaz posté le 31-08-2015 à 14:24:29

Dommage pour Caro mais ça le fera un jour, c'est sûr...

merci pour le CR

Commentaire de Renard Luxo posté le 31-08-2015 à 14:40:39

Magnifique, et surtout méga-instructif ce récit de la tête de course vu de l'intérieur. C'est finalement rassurant de voir que les élites commettent aussi parfois de petites erreurs aux fâcheuses conséquences. Bravo à N. Mauclair, mais c'est clair que je me réjouis de voir Caro remporter cet UTMB, et elle le remportera certainement comme tu le dis car on voit qu'elle dispose encore d'une petite marge de progression. Peut-être aussi qu'elle est arrivée un peu fatiguée cette année après son dernier exploit. Se faire un peu oublier en été, comme Thévenard le fait si bien, constituerait une piste à creuser.

Commentaire de Bérénice posté le 31-08-2015 à 14:42:22

Merci pour ce CR très intéressant et quelle belle note d'optimisme pour finir !

Commentaire de Bert' posté le 31-08-2015 à 14:47:29

Merci beaucoup Christian de ce récit, même si on rêvait d'autre chose pour elle...
En tout cas, il ressort :
. qu'elle a tout à fait les capacités de gagner l'UTMB
. qu'elle a encore une marge de progrès
. que l'Ultra est un éternel apprentissage

Commentaire de phil48 posté le 31-08-2015 à 15:20:36

Good Job Chris!! Très certainement une expérience très enrichissante et prenante à 200%, bien que je pense qu'avec Martine tu as du en vivre des magnifiques.

Commentaire de bubulle posté le 31-08-2015 à 15:53:10

J'ai été très fier que tu me sollicites pour essayer de faire ce que je fais le moins mal : des tas de calculs et des jolies courbes. Et je suis fier de Caro qui a suivi cela très précisément....à l'exception des durées d'arrêt aux ravitos, crisse de caribou !

Vous faites une team d'assistance formidable et des suiveurs hors pair. Sidérant, quand même, d'aller passer toute une nuit à Courmayeur pour voir sa protégée pendant....1 ou 2 minutes. Finalement, nous les poireaux de fond de peloton, on a de la chance, de voir nos proches pendant de très longues pauses..:-)

N'hésitez pas à redemander si vous remontez une opération "Team Caro", je serai infiniment heureux d'y contribuer dans la mesure de mes moyens.

Caro, si tu lis cela : bises, aussi affectueuses que celles laissées l'an dernier après la CCC.

Commentaire de Lanternerouge posté le 31-08-2015 à 17:16:22

Merci pour ce compte rendu,
comme quoi même l'élite peut faire des erreurs, mais je pense que l'on peux tous s'en enrichir , moi le premier étant aussi adpepte des ravitaillements éclaires luttant avec les BH.
la tarte aux myrtilles va faire des envieux.

Commentaire de Khioube posté le 31-08-2015 à 17:28:43

Super compte-rendu, merci de partager avec tout le monde cette sacrée expérience !

Commentaire de JLW posté le 31-08-2015 à 20:11:21

Tu es dispos pour mon assistance ... , :)
Bravo a tous et merci pour ce récit original qui montre une autre facette tout à fait intéressante.

Commentaire de martinev posté le 31-08-2015 à 20:57:20

Dommage pour Caro et pour nous qui aurions tellement aimé qu'elle monte sur le podium. C'est une très grande championne qui saura vite rebondir. Ce que je retiens notamment c'est que l'alimentation et l'hydratation en ultra font partie du succès, au même titre que l'entraînement et le mental.

Commentaire de arnauddetroyes posté le 31-08-2015 à 21:34:52

merci pour ce CR de l autre coté du miroir.Nous sommes surement très nombreux à avoir vécu via le live la course de Caro et malheureusement son arrêt ...
la revanche viendra .

Commentaire de Benjamin73 posté le 01-09-2015 à 11:23:45

Merci pour ce récit. C'est super intéressant !

Commentaire de Caro74 posté le 01-09-2015 à 13:47:39

Un immense merci à vous, Badgone, Martinev et Adrien, pour votre soutien moral et matériel. Merci aussi à Bubulle, El Sangliero et tous ceux qui m'ont suivi, encouragé, soutenu... Si j'analyse ma course, ce n'est pas à Courmayeur que je l'ai perdue, mais bien avant:
-Dès le départ, où j'ai eu trop chaud, où je me sentais nulle, où je me suis stressée pour pas grand chose, ce qui m'a noué l'estomac et empêché de manger correctement pendant un bon moment.
-A partir des Contamines, où je me suis bêtement précipitée, ne prenant pas assez le temps de boire et de manger: avec le foehn chaud qui soufflait pendant la nuit, je me suis déshydratée, d'où des crampes survenue dès Bertone. A partir de là, je n'étais plus en capacité de courir normalement. Dès La Fouly, je ne courrais plus du tout ou presque.
J'en tire quelques bons enseignements, notamment sur le fait que j'aurais dû me méfier plus de la chaleur, manger plus de sel, boire plus. C'est une course torpillée, par ma seule faute, alors que j'avais des assistants géniaux!
Je pense que je ne commettrai pas les mêmes erreurs 2 fois. Merci à vous, les kikous, pour vos commentaires!

Commentaire de tikrimi posté le 01-09-2015 à 15:21:16

Il faut te dire que tu n'as jamais fait autant de kilomètres en course, et que ça reste une expérience avec laquelle tu vas apprendre... et visiblement tu apprends très vite.
Quand on voit la vidéo posté par Bagdone, c'est impressionnant jusqu'où tu vas puiser.
Bonne récup.

Commentaire de Mamanpat posté le 01-09-2015 à 15:59:44

Quelle marge de progression tu as donc encore ! Attention, Caro règle son moteur !!! Au plaisir championne ! Bises

Commentaire de tikrimi posté le 01-09-2015 à 15:17:50

Superbe CR, ainsi que le vidéo que tu as postée sur le forum.

Commentaire de millénium posté le 01-09-2015 à 15:20:20

https://youtu.be/LQlcmKeAeG8

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 01-09-2015 à 21:11:12

Vraiment intéressant ce témoignage!!
La prochaine fois sera la bonne, sans nul doute!

Commentaire de Fimbur posté le 03-09-2015 à 21:29:06

Merci Christian, un contexte de course, une vision passionnante
Bravo Caro, ce n'est que partie remise. Bonne récup

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 04-09-2015 à 10:30:31

Une autre vision de la course, passionnant...
Tu fais aussi dans l'assistance des V3 ? Je me renseigne...

Commentaire de samontetro posté le 06-09-2015 à 20:55:53

Badgone à l'assistance c'est du lourd! La bagarre en tête de course c'est aussi du lourd. Le sentiment qu'a ce niveau beaucoup de choses sont sur le fil du rasoir tellement on s'approche de la limite et qu'il en faut si peu pour que le chateau de carte s'effondre. Mais vous êtes des équilibristes merveilleux et vous nous faites rêver par vos exploits. Et si badgone dit "ça passera un prochain coup" alors je sais que oui, ça passera!
Bonne récup à toute l'équipe et merci pour ce CR.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !